2223

CHRONIQUE PAR ...

56
Dexxie
Cette chronique a été mise en ligne le 11 juin 2008
Sa note : 13.5/20

LINE UP

-Olivier Dibling
(guitare+chant+claviers)

-Erik Bruderer
(basse+claviers)

-Cédric Lickel
(batterie)

TRACKLIST

1)A Narrow Passage
2)Visages
3)Senses Labyrinth
4)Profaned Nights
5)Entangled
6)In Dementia
7)Arena
8)Beyond the Pasts

DISCOGRAPHIE


Solekahn - Suffering Winds




Solekahn est un groupe français dont les débuts remontent au milieu des années 1990. À ce jour, c'est-à-dire juin 2008, ils ont officiellement une démo, un maxi et un album à leur actif. La presse nationale et internationale a jusqu'ici accueilli le groupe de manière plus qu'encourageante, et c'est donc avec une certaine curiosité que l'on aborde l'écoute de leur maxi, lugubrement nommé Suffering Winds.


Les morceaux durent en moyenne environ 2'15" : le groupe va directement à l'essentiel, et c'est un des points forts du disque. Le vif du sujet est bien introduit, et malgré une qualité de son très fragile que l'on oublie cependant très vite, on ressent, pour notre plus grand plaisir, des influences et des procédés variés, ainsi qu'une certaine recherche rythmique. De plus, et il s'agit là d'un fait non négligeable, l'écoute de cet opus nous captive véritablement dans une glauque atmosphère, chose plutôt étonnante lorsque l'on se rappelle qu'il s'agit d'un des premiers essais de la formation.

On commence par le titre "A Narrow Passage". Il s'agit d'une introduction ambiante dans laquelle quelques notes de piano s'associent à du vent. On jurerait par moment entendre les petits cris des headcrabs du jeu Half-Life premier du nom, à moins que ce ne soit moi qui aie passé trop de temps devant mon écran... quoi qu'il en soit, elle forme avec l'outro "Beyond the Pasts", qui reprend son principe en y ajoutant des chœurs, les extrémités d'une boucle que l'on saisit aisément à l'écoute de la galette : le retour au calme après la tempête.

En effet, le groupe ne prend pas de pincettes pour nous servir successivement du death parfois presque old school, comme sur "Visages", et des morceaux plus construits comme "In Dementia". Ce dernier est introduit par le très calme "Entangled", qui ravira les fans du "Town Theme" du jeu Diablo. "Arena" montre quant à lui des influences allant du true black à des groupes plus mélodiques comme Enslaved. Bref, le duo Entangled / In Dementia semble bien être le point fort de Suffering Winds.


Solekahn accroît le niveau des groupes français, car il est rare qu'un des premiers essais d'un groupe nous plonge ainsi dans une ambiance aussi concrète. En plus d'un artwork tout à fait soigné, les faits sont là : excellents riffs, bonnes voix, et batterie de qualité. On regrettera cependant une production mettant trop peu en valeur les fréquences basses. Mais cela se remarquerait-il vraiment si le vent du titre "A Narrow Passage" n'était pas aussi grave ?

www.myspace.com/solekahn


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6