2200

CHRONIQUE PAR ...

40
Joe Le Hareng
Cette chronique a été mise en ligne le 03 juin 2008
Sa note : 15/20

LINE UP

-Phil Anselmo
(chant)

-Pepper Keenan
(guitare)

-Kirk Windstein
(guitare)

-Todd Strange
(basse)

-Jimmy Bower
(batterie)

TRACKLIST

1)Lysergik Funeral Procession
2)There's Something on My Side
3)The Man That Follow Hell
4)Stained Glass Cross
5)Ghosts Along the Mississippi
6)Learn From This Mistake
7)Beautifully Depressed
8)Where I'm Going
9)Doob Interlude
10)New Orleans Is a Dying Whore
11)The Seed
12)Lies, I Don't Know What They Say But...
13)Flambeaux's Jammin With St Aug
14)Dog Tired
15)Landing on the Mountains of Meggido

DISCOGRAPHIE


Down - II : A Bustle In Your Hedgerow
(2002) - rock stoner - Label : Elektra



Dans le monde de la musique existe un phénomène bien connu : celui du deuxième album trop attendu. Explication. Un groupe (Down) sort un album qui balaye tout sur son passage (NOLA), puis prend un repos bien mérité ou retourne vaquer à ses occupations principales (Pantera, CoC, Crowbar,...). Quelques années plus tard, les gars ressortent les instruments et annoncent un nouvel album : c'est en général l'affolement chez les fans. Sera-t-il aussi bon? Mieux? Les spéculations vont bon train et la tension monte jusqu'à la sortie de la galette. Bien souvent, trop souvent, c'est la déception. Down II échappe-t-il à la malédiction? Pas vraiment.

Alors oui, les ingrédients de NOLA sont là : des grosses guitares lourdes et baveuses, un bon bûcheron derrière les fûts, un Phil Anselmo en forme et des compositions bluesy/stoner/doom sympathiques. Et pourtant la sauce ne prend pas... Il faut dire que l'ensemble est particulièrement lourd (pas dans le bon sens du terme, malheureusement, plutôt dans le sens indigeste) et l'écoute d'une traite est proscrite. La faute à qui? Aux morceaux tout d'abord, dans l'ensemble beaucoup trop longs et en trop grande quantité : 15 morceaux pour 76 minutes de musique, cela commence à faire un bout, surtout quand la majorité des dits morceaux ne sont pas transcendants. Pourtant, en bon artisans du rock'n'roll, les gars de Down ne se ménagent pas et balancent quantité de bons riffs ; mais rien n'y fait et Phil s'égosille en vain, la magie qui auréolait NOLA a disparu de la plupart des morceaux.

Malgré ce premier constat négatif, force est d'admettre que Down II contient son lot de bons morceaux, notamment "Lysergik Funeral Procession". Dotée de riffs solides et d'un final monstrueux, elle remplit parfaitement son office de burner. Malheureusement pour l'équilibre de l'album et par un hasard sans nom, Down balance toutes ses bombes nucléaires dans les 40 premières minutes et l'auditeur prend coup sur coup les 5 meilleurs titres de l'album. A commencer par "Stained Glass Cross" : guitares bluesy, ambiance de bars enfumés et petit orgue sorti de nul part, ça sent bon la Nouvelle Orleans! "Ghosts Along the Mississippi" et "Beautifully Depressed" renouent avec le Down de NOLA : riffs lourds, groove impeccable et lignes de chant entêtantes, assurèment de la belle ouvrage.

Mais c'est finalement avec "Learn From This Mistake" que l'on tient la perle de Down II. Il faut dire que la paire Windstein/Keenan s'y entend pour sortir des morceaux mélancoliques superbes et pas guimauves pour un rond, canevas idéal pour les lignes de chant sorties des tripes du père Anselmo (encore une fois, quelle voix claire!). On retrouve cette belle émotion dans "Where I'm Going", blues acoustique bien foutu ou encore sur "Landing on the Mountains of Meggido", très réussie mais terriblement mal placée. En effet, elle sert de lanterne rouge à l'album et survient après beaucoup trop de morceaux ratés ou pour le moins médiocres : "New Orleans Is a Dying Whore", dans une vaine tentative d'être le morceau lourd de l'album n'arrive qu'à être poussive et "The Seed" qui, malgré de bonnes idées, ne décolle pas vraiment. Même conclusion pour "Dog Tired" ou encore "Lies, I Don't Know What They Say But..." qui souffrent du même syndrome et sont bien peu originales.


Finalement, à quoi tient la qualité d'un album? Parfois à peu de choses. Ici c'est 20 minutes en trop qui font de Down II un album boursouflé, trop long et finalement un peu bâclé. Mais malgré tout, il faut reconnaitre que les musiciens de Down savent écrire de bonnes chansons et l'auditeur attentif et perséverant déterrera dans A Bustle In Your Hedgerow quelques pépites qui méritent le détour.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6