2158

CHRONIQUE PAR ...

17
Lucificum
Cette chronique a été mise en ligne le 23 mai 2008
Sa note : 11.5/20

LINE UP

-Martin Van Drunen
(chant)

-Paul Baayens
(guitare)

-Stephan Gebedi
(guitare)

-Theo Van Eekelen
(basse)

-Ed Warby
(batterie)

TRACKLIST

1)Before the Storm (Barbarossa) / Intro
2)Ordered Eastward
3)The Lake Ladoga Massacre
4)General Winter
5)Advancing Once More
6)Red Wolves of Stalin
7)Nachthexen
8)The Crucial Offensive (19-11-1942, 7.30 AM)
9)Stalingrad
10)Insanity Commands / bonus track
11)Inferno at the Carpathian Mountains
12)Berlin

DISCOGRAPHIE


Hail Of Bullets - ...Of Frost And War
(2008) - death metal old school - Label : Metal Blade Records



Le death metal old-school n’en finit plus de faire de nouvelles émules. Un genre que certains croyaient mort et enterré il y a quelques années, et qui revient en force soit par l’action de ses vétérans (Gorefest, Dismember, Grave…) soit par la création de nouveaux groupes parfois composés de petits jeunes pleins de fougues pour rendre hommage à leurs aînés, quand ce ne sont pas d’anciennes pointures du genre qui remettent le couvert sous un nouveau nom. C’est le cas ici avec Hail Of Bullets, nouveau groupe composé de vétérans du death.

Petit tour de table pour les présentations : au chant, Martin van Drunen (Pestilence, Bolt Thrower, Asphyx…), aux guitares Paul Baayens (Thanatos, Cremation) et Stephan Gebedi (Thanatos, Legion), à la basse Theo van Eekelen (Thanatos, Houwitser) et enfin à la batterie le bien connu Ed Warby (Gorefest, Ayreon, Agressor…). Tous des musiciens d’expérience, qui ont roulé leur bosse au fil des années et qui ont une notion éclairée du death dans son ensemble. Assemblés sous le nom de Hail Of Bullets, ils proposent ici leur premier album via Metal Blade, qui est donc sans surprise un effort orienté death metal old-school, voire même traditionnel pour peu qu’il y ait une tradition dans le death. En général, c’est malheureusement antinomique avec la notion d’originalité, et une fois de plus la preuve est apportée ici : il n’y a rien dans ce …Of Frost And War qui surprendrait quiconque est un peu familier avec le death metal et son histoire.

Avec le risque de passer plus ou moins inaperçu, bien sûr. Mais malgré son classicisme un poil navrant, …Of Frost And War se révèle être un album de death efficace, axé sur les mid tempo lourds dans la veine de Bolt Thrower même si les accélérations sont nombreuses. Toutefois, même quand le groupe augmente le tempo, ça n’est jamais pour très longtemps et ça ne va jamais bien vite, le blast étant semble-t-il proscrit dans la musique de Hail Of Bullets. Les amateurs de brutal death à la Vital Remains risquent donc de trouver le temps long, malgré une production sale, puissante et efficace – Dan Swäno oblige. Concept album sur la seconde guerre mondiale – comme les titres des chansons le montrent sans ambiguïté – on trouve onze titres inégaux, qui vont de l’efficace racé à l’ennuyant convenu. Au rayon des réjouissances, on trouvera "Advancing Once More" et son riff headbangant, "Berlin" et son final mélodique ou "General Winter" et son ambiance très pesante.

Il est du coup regrettable que certains titres soit largement moins intéressants et inspirés, comme "Inferno at the Carpathian Mountains", "The Red Wolves of Stalin" ou "The Lake Lagoda Massacre", qui ont tendance à s’écouter sans réelle saveur à cause de riffs simplistes et de manque de variation. Reste que la voix très particulière de Van Drunen et ses hurlements à la croisée d’Obituary et de Gorefest se marient très bien avec la production guerrière du groupe, et insufflent une dynamique intéressante dès lors que les riffs se révèlent un peu intéressants – ce qui n’est, comme on l’a dit, malheureusement pas toujours le cas. On trouvera en plus quelques passages bienvenus un poil plus mélodiques à la manière d’un Bolt Thrower, où les guitares brodent des harmonies sur fond de grosses rythmiques bien lourdes comme sur "Berlin" ou "Nachthexen".


La tentation est grande de qualifier ce disque de « disque de plus », tant il est difficile de lui trouver une originalité fondamentale en 2008. Mais à son crédit, il faut bien avouer que …Of Frost And War se veut efficace dans son domaine et qu’il y a fort à parier qu’il saura contenter quasiment n’importe quel fan de death-metal qui ne serait pas en recherche du disque de l’année ou de la nouvelle référence du genre – ce que le premier album de Hail Of Bullets n’est assurément pas.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3