2076

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Mephisto
(tout)

TRACKLIST

1)Voices from Hell
2)The Blood from the Ancient Battles
3)Infernal Legions of Darkness
4)Black Prophecies
5)Unholy War
6)Dawn of the Elite
7)Ancestral Darkness

DISCOGRAPHIE


Unholy War - Annihilation Of Mankind (démo)
(2003) - black metal - Label : Autoproduction



Voilà un peu de pureté et de simplicité dans ce monde devenu un peu trop complexe et sûr de lui. Unholy War est l’exemple que les racines du black/thrash ne seront jamais oubliées et que l’on ferait bien de ne jamais ranger au placard. Première démo donc pour ce groupe qui prend vie grâce à son seul et unique géniteur : Mephisto. Les formations dans lesquelles on ne retrouve que une ou deux personnes ont une personnalité musicale qui ressort d’elle même, sans dentelle, pure et directe.

Annihilation Of Mankind est composé de sept titres dont une intro succincte d’ambiances sombres et tordues. Les premières notes de "The Blood From The Ancient Battles" montrent de suite un thrash black direct basé essentiellement sur la puissance de quelques riffs et d’un chant black. "Infernal Legions Of Darkness" présente une structure peu plus complexe, couplant rythmiques et leads de guitares imposant une mélodie forte. Bienvenue au titre "Black Prophecies" qui en fera headbanger plus d’un. Dommage que Mephisto ne puisse pas encore nous en faire cadeau en live, faute de musiciens de scène. La chose plairait sans aucun doute : intro démoniaque, riffs purement black, chant expressif et poussé, transitions impulsives et sauvages, le tout baignant dans une ambiance presque païenne du début à la fin.

Le titre éponyme à l’album est quant à lui ce que l’on appelle un bel exemple de black metal inspiré, épuré, comme en aime entendre la plus grande majorité des fans du style (dont je fais partie). La sincérité se dégageant des compositions de cet album est un atout indéniable qui fera et fait déjà que cette démo ne passe pas inaperçue dans l’hexagone. A rappeler que Mephisto a fait parti pendant quatre ans de Lord, groupe de black metal français que j’espère beaucoup d'entre vous connaissent. Cette expérience a sans aucun doute allumé la flamme de Unholy War et lui a conféré une âme qu’il faut aujourd’hui respecter. Bien sûr, l’ensemble des titres de l’album montrent de quel coté se place Unholy War…(l’humanité n’est pas très belle, Satan le sait). N’ayant pas les paroles dans le livret mais sentant bien l’essence du concept de Annihilation To Mankind, il est simplement évident de dire que le satanisme respire de cette œuvre, et qu’une vision personnelle de ce concept traverse les paroles de bout en bout, et n’en fait pas un cliché du genre.


"Ancestral Darkness" nous ramène quelques dix ou vingt ans en arrière quand Venom, Slayer et Darthrone nous berçaient, simplement pour le plaisir et la pénombre, un peu comme les premières œuvres de Malleus Maleficarum. Sans avoir la prétention de révolutionner le style, Unholy War s’impose comme une marque de sincérité et de réalisme qui manque aujourd’hui à beaucoup de groupes sur la scène black.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2