2045

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 11/20

LINE UP

-Carlos
(chant)

-Miguel
(guitare)

-Antonio
(basse)

-David
(batterie)

TRACKLIST

1)Cerebral Torture
2)Death By Infestation Of Grubs
3)Repugnant Desire
4)Embryonized
5)The Edge Of My Perversion
6)Putrefact Agony
7)Son Of Decay
8)Cannibal Resurrection
9)Filth's Creator

DISCOGRAPHIE

Embryonized (2002)

Human Mincer - Embryonized
(2002) - grindcore brutal death - Label : Xtreem Music




Human Mincer est un groupe espagnol de death-grind (ou deathcore, enfin appelez ça comme vous voulez) avec une grande part de death metal et une p'tite dose non négligeable de grind dans leur style. En effet, la recherche d'une efficacité absolue est poussée à son paroxysme et elle passe par l'absence de solos et par un bourrinage intempestif et des beuglements massifs.


Mais Human Mincer a voulu prouver qu'il est aussi un groupe plus fin qu'il en a l'air, et donc on peut sentir un effort de technicité dans les morceaux. Si bien qu'on a un peu l'impression d'écouter du Deranged en plus recherché. En effet, difficile de ne pas penser à Deranged, déjà d'une part avec la voix du chanteur, très «breuarrgg brrrrreuaaarrrg», donc pour traduire : très grave et c'est limite si on sent pas un dégueulis qui ne demande qu'une chose, c'est de sortir de sa bouche. Bon appétit ! Quelques backing vocals débouche chiottes sont également de la partie, mais sans trop en abuser toutefois, n'est pas Last Days Of Humanity qui veut !

Et en plus, ces guitares avec des bends modernes toutes les dix secondes et identiques à ceux de Deranged. Des bends, ça parait rien comme ça, mais ça fout encore plus une sensation de mal être et de gâchis, l'anti-musicalité par excellence quoi et c'est trop puissant, c'est ça le pire !!!! Tout est too much chez eux. Mais il ne faut pas se leurrer, Human Mincer a un peu raté la cible car d'une part, la maîtrise technique des musicos est encore un peu approximative, surtout quand le batteur fait des blast-beats, et d'autre part, à trop vouloir diversifier la structure de chaque morceau, on y perd en puissance. Peut-être que si les riffs avaient été plus simples et plus incisifs, l'album y aurait gagné en efficacité.

Embryonized demeure un album correct et gageons que si Human Mincer parvient à combiner technique et bourrinage avec plus d'aisance et de maturité, il ne fait aucun doute que le groupe va tout fracasser sur son passage ! J'allais oublier aussi de préciser que la version promo de l'album qui m'a été remise a été amputé de quelques titres et que la plupart des morceaux ne sont pas en entier. Il figure seulement trois chansons complètes sur l'album, le label ne veut pas voir l'album se retrouver téléchargeable dans son intégralité sur le net et ce, avant sa sortie. Mais je pense que cela ne changera pas grand-chose à mon appréciation globale et à ma chronique. Efforts à poursuivre donc !




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3