2015

CHRONIQUE PAR ...

56
Dexxie
Cette chronique a été mise en ligne le 24 avril 2008
Sa note : 17/20

LINE UP

-Pedro Salles
(chant+guitare+claviers)

-Nathan Thrall
(chant+batterie)

-Rafael Gama
(basse)


TRACKLIST

1)I Am But One
2)All Love Is Gone
3)A View of the End
4)Escapism
5)Through My Eyes
6)Presence Ignored
7)Lost in Your Complexity
8)Of Emotions
9)As Years Pass By
10)Avant les Ténébres
11)Angel After Dark
12)Sceptical and Gone

DISCOGRAPHIE


Avec Tristesse - How Innocence Dies
(2004) - black metal metal prog Black prog mélodique - Label : Hellion Records



Voilà, nous sommes en 2004, et nous assistons cette année au retour du groupe brésilien Avec Tristesse, avec leur deuxième opus, How Innocence Dies. Si, si, ils sont Brésiliens, ils doivent avoir un intérêt pour la littérature française et pour l'ambiance Renaissance ou un truc comme ça, comme de nombreux groupes japonais d'ailleurs... en tout cas, ça ne change rien au fait que leur musique, un genre de black metal progressif, soit ma foi tout à fait plaisante !

Bon, je vous parle de black prog, mais ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Il s'agit là d'un groupe qui n'a rien à voir avec Enslaved. Symbole le plus parlant pour le différencier de ces nordistes : nous sommes bien loin du mellotron utilisé par le groupe norvégien, car on a ici des claviers (très) synthétiques. Ça plait ou ça déplait. En fait, Avec Tristesse n'est autre qu'un genre d'Opeth mais en black, si vous voyez ce que je veux dire : on a beaucoup de variations (oui, normal, c'est progressif), non seulement dans les rythmes mais aussi dans les ambiances. Les différences de tension s'enchaînent mais ça sonne toutefois assez "naturel" puisque les transitions sont bien ficelées. On ne s'ennuie pas une seconde en écoutant la galette, c'est un ces albums qu'on écoute d'une traite sans rien faire d'autre en même temps.

On commence sur une intro très douce. Mais dès le deuxième morceau, ça part en blast beats, technique de percussion acharnée typique du black metal. Mais, précision importante, le groupe est très loin du true black, et les divers riffs et mélodies sont très variés, c'est vraiment bien fichu. Nos oreilles ont aussi le plaisir d'entendre plusieurs types de voix différents, puisque le chanteur et le batteur sont tous deux dotés d'un organe maîtrisant aussi bien les techniques de chant death que les voix claires. Ceci permet des jeux de voix remarquables, et les duos de chant sont donc somptueux : double-voix claire harmonisée, double chant guttural bestial, chants death et clean superposés... les harmonies sont aussi présentes à la guitare, on retiendra pour cet aspect la partie finale du morceau "Escapism".

C'est avec un court morceau très tranquille, nommé "Through My Eyes", que le groupe calme un peu le jeu. On y entend quand même une guitare acoustique vigoureusement grattée histoire d'enchaîner vers la piste suivante : l'étonnante "Presence Ignored". Là aussi, un morceau assez court, doté d'une intro un peu électro, mais dont le chant est assuré cette fois par une prestation féminine vraiment très agréable. Pour info, à l'époque, c'est ce morceau qui m'a fait aimer les voix de femmes dans le metal. En tout cas, celle-ci apporte un élément de plus à la diversité musicale de la formation. C'est d'ailleurs aussi le cas du morceau "Avant les Ténèbres", évoquant un genre de folk français, chanté dans la langue de Molière avec un petit accent latino tout à fait charmant !


L'éclectisme de ce groupe le rend difficile à classer. Disons, Sympho Black Folk Prog ? À vous de juger. Toujours est-il qu'on ne trouve sur ce disque pas deux passages qui se ressemblent ! L'aspect progressif est tellement poussé qu'il peut parfois nous faire penser à ces musiciens classicos qui faisaient constamment évoluer leur musique sans jamais répéter deux mesures. Enfin, chez ces Brésiliens, ce procédé n'est pas exagéré et j'ose affirmer qu'il s'agit là d'une pièce maîtresse : la 2ème symphonie d'Avec Tristesse, en Headbanging majeur !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5