2006

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 15/20

LINE UP

-Sabina Classen
(chant)

-Franky Grotz
(guitare)

-Michael Hankel
(guitare)

-Alex De Blanco
(basse)

-Julien Schmidt
(batterie)

TRACKLIST

1)Angel Cry
2)End Of Time
3)Symbol Of Spirit
4)Examination
5)I Will
6)Space Clearing
7)Sacred Crystals
8)Lost Inside
9)Death Bells II
10)Rebirthing
11)Seasons In The Twilight
12)Say Goodbye

DISCOGRAPHIE


Holy Moses - Strength, Power, Will, Passion
(2005) - thrash metal - Label : Armageddon Music



Hop, un nouvel album de thrash old-school! Ça pullule ces temps-ci... Holy Moses est une formation en activité depuis les années 80 et emmenée par une fort charmante hurleuse, Sabina Classen. Ce groupe n'a jamais réussi à réellement percer, mais s'est constitué en deux décennies une fan-base fort solide et une réputation underground affirmée. Signé récemment chez Armageddon Records (le label de Lars Ratz de Metalium), le groupe nous assène aujourd'hui ce Strength, Power, Will, Passion qui fleure bon les eighties. Analyse.

Malgré l'orientation résolument old-school de cet album, le premier aspect qui saute aux oreilles est un son de guitare lead parfois très différent du bon vieux son Slayer. L'intro de "Angels Cry", le premier titre, donne dans un son tirant sur le gothique, avec une résonance synthétique surprenante pour le style. Ceci ne se dément pas sur le reste de l'album, et contribue à faire sonner le tout d'une manière assez moderne. Ça ne jure absolument pas avec le son très classique des rythmiques qui martèlent l'auditeur, de la basse qui ronfle et remplit le spectre sonore, de la batterie qui ressort très bien et du chant écorché. Car la prod de cet album est extrêmement soignée, et Armageddon insiste énormément sur la prise de chant totalement dénuée du quelconque effet. C'est une bonne chose de l'avoir précisé, car le growl de l'amie Sabina (fort jolie au demeurant) est très personnel et très thrash. Le growl féminin est vraiment plein de surprises, car voici une donzelle qui beugle comme un porc sans sonner comme aucune des voix féminines du même genre que je connais déjà. On n'est ni dans le death grave d'Angela Gossow ni dans le death/hardcore corrosif de Candice d'Eths: Sabina donne dans un registre thrash/hardcore très agréable, qui ne lasse pas à l'écoute.

Pour la musique, cet album est un recueil de riffs thrash speedés bien efficaces, couplés à quelques ambiances mélancoliques qui sonnent bien. Les claviers viennent en renfort sur quelques titres, de même que les breaks ambiancés d'arpèges... Pas de formule répétée sur chaque titre mais une direction musicale qui se révèle à l'échelle de l'album en entier, ce qui est toujours plaisant. Les riffs sont bien sentis, et si le renouveau total du thrash n'arrivera pas avec cet album il renferme suffisamment de compos inspirées et de changements d'ambiance bien pensés pour ne pas lasser à l'écoute. Le niveau technique n'est pas bluffant comme chez Dew Scented, mais tout à fait suffisant pour la musique pratiquée.


Conclusion: voici un album de thrash plus que sympathique. Je ne sais pas si Holy Moses trouvera enfin le succès avec cet album, mais il est indéniable que Strength, Power, Will, Passion est bien composé, bien exécuté, et suffisamment varié pour qu'on puisse se l'enfiler d'une traite sans s'ennuyer. Le groupe a l'art du refrain "old-school" qui sera repris par une masse de métalleux bourrés lorsqu'ils joueront live. Pas de compo géniale qui coupe le souffle sur cet album, mais aucun ratage et un ensemble de chansons toutes réussies et agréables. Un bon album.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7