1979

CHRONIQUE PAR ...

35
Fred
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 16.5/20

LINE UP

-Ben Sotto
(chant)

-Fred Leclercq
(guitare+chant)

-Charley Corbiaux
(guitare)

-Pierre-Emmanuel Pélisson
(basse)

-Maxence Pilo
(batterie)


TRACKLIST

1)Ashes To Ashes ...
2)Evil
3)Lust For Life
4)Victory
5)Illusion Part I
6)Illusion Part II
7)The Ritual
8)Keepers Of The Earth
9)Miracle
10)Fight For Deliverance
11)Hands Of Darkness
12)Kingdom Come
13)…Dust To Dust

DISCOGRAPHIE

Dust To Dust (2004)
Virus (2006)
Carpe Diem (2009)

Heavenly - Dust To Dust
(2004) - mélodique speed metal - Label : Noise Records



Les Frenchies d’Heavenly reviennent avec un troisième opus des plus amibitieux : un concept-album vampirique ! En trois parties, il traite de l’aspect psychologique lié au passage de l’humain au vampire, puis du regard du nouveau vampire sur l’humanité et se clôture par un retour de ce dernier à la mortalité. Après un premier album prometteur (Coming From The Sky) et un second speed mélodique à souhait (Sign Of The Winner), ce Dust To Dust reflète le talent et les ambitions d’un jeune groupe qui a trouvé la stabilité pour travailler et aller de l’avant. A vos marques, prêts, feu, mordez !

Oui Heavenly a comme influences majeures Helloween, Angra, Edguy, Gamma Ray et ça s’entend. Et alors ? Dorénavant, toutes ces influences sont digérées et assimilées pour donner à Heavenly son propre style. Après seulement trois albums au compteur et des prestations scéniques que beaucoup ont critiqué (à tort ou à raison), l’heure est à la stabilité et à la démonstration de leur talent. Tout d’abord au niveau vocal avec un Ben devenu maître de sa voix, sachant alterner aigus, graves et narrations. Son chant en devient donc beaucoup plus riche et envoutant ("Illusion Part.II" et "…Dust To Dust").

Les chœurs sont eux aussi mis à l’honneur ("Victory" et "Miracle") ainsi que les refrains accrocheurs ("Lust For Life", excellent, et "Evil"). Le jeu de guitares est puissant, mélodique et les soli ne sont jamais inutiles ("Keepers Of The Earth" et l’instrumental "Hands Of Darkness"). On peut également saluer le travail d’écriture de Ben qui a encore une fois composé la majorité des titres de cet album (musique et vocaux). Ben Sotto futur Kai Hansen ? Pourquoi pas! En tout cas, il a largement les moyens (comprendre par là, le talent) pour devenir le Tobias Sammet français.

Beaucoup plus sombre et agressif que les précédents, cet album combine à merveille les riffs tranchants de Fred et Charley, les chœurs symphoniques et le jeu percutant de Max ("Fight For Deliverance"), pour lui donner une ambiance parfois malsaine qui sied très bien à la fois au groupe et au thème de l’album ("Ashes To Ashes…" et "Kingdom Come"). Au lieu de faire un copier/coller d’un groupe -comme beaucoup font pendant que d’autres accusent Heavenly de faire la même chose (et à tort)- Heavenly récupère un peu çà et là des éléments à chaque groupe qui les inspire : des chœurs à la Freedom Call, des refrains à la Gamma Ray, des aigus à la Helloween (période Kiske), des ambiances à la Angra (période Matos), de la fraîcheur (due à leur âge) à la Edguy. Tout cela pour créer une sorte de « best-of speed mélodique » à leur sauce. Et ça marche, le résultat est excellent.


Il est maintenant venu le temps pour Heavenly d’assurer sur scène pour montrer qu’il n’est pas un feu de paille et que le groupe peut rivaliser avec d’autres jeunes groupes tels que Sonata Arctica ou Edguy. Faites-le pour la France ! Cocorico !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6