1965

CHRONIQUE PAR ...

10
Beren
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 9/20

LINE UP

-Cristina Scabbia
(chant)

-Andrea Ferro
(chant)

-Cristiano Migliore
(guitare)

-Marco Coti Zelati
(basse)

-Cristiano Mozzati
(batterie)

TRACKLIST

1)No Need To Explain
2)The Secret...
3)This Is My Dream
4)Soul Into Hades
5)Falling
6)Un Fantasma Tra Noi (A Ghost Between Us)

DISCOGRAPHIE

Lacuna Coil (1998)
In A Reverie (1999)
Half Life (2000)
Unleashed Memories (2001)
Comalies (2002)
Karmacode (2006)
Shallow Life (2009)
Dark Adrenaline (2012)
Broken Crown Halo (2014)
Delirium (2016)

Lacuna Coil - Lacuna Coil
(1998) - heavy metal gothique - Label : Century Media



Lacuna Coil commence son petit bonhomme de chemin (trois albums et deux EP!) avec cet EP de six titres, sobrement intitulé Lacuna Coil. Jouant la carte du metal gothique/atmosphérique à deux voix, masculine et féminine, ce groupe, au terme de sa discographie, possède pas mal de bons arguments musicaux, certes vraiment peu utilisés sur cet album de début de carrière, mais dont les qualités ultérieures se ressentent ça et là cependant.

Deux voix se partagent l'affiche: le superbe timbre cristallin et épuré de Cristina Scabbia (et l'atout charme du groupe!) et la voix plutôt sombre d'Andrea Ferro. Un atout non négligeable par la suite, mais ici on sent que l'expérience n'est pas vraiment au rendez-vous, surtout pour Andrea Ferro qui, déjà, chante assez peu et plutôt d'une voix monocorde, sans grande âme. Ce qui n'est pas tout a fait le cas de Cristina Scabbia qui possède, sans aucun doute possible, une des plus belles voix féminines du metal. Elle ne joue pas dans le registre lyrique de Tarja Turunen (Nightwish) et de Simone Simons (Epica) cependant, donc ces chanteuses sont difficilement comparables. Bref, le chant qui est une des grandes forces du groupe par la suite n'en est ici qu'à ses balbutiements...

Tout comme les compositions. Franchement gothique, l'album est assez "plat", sans multiplier les prouesses techniques ou faire réellement preuve d'originalité: entre quatre titres peu transcendants, sauf peut-être "Soul Into Hades", une ballade qui, elle, est réussie ("Falling", qui révèle la voix unique et envoûtante de la chanteuse) et un instrumental de remplissage ("Una Fantasma Tra Noi"), on ne ressent rien de particulier à la première écoute (et même à la dernière d'ailleurs)... Mais bon, l'atmosphère unique de Lacuna Coil est là. Ce court EP (vingt-huit minutes) ne révèle rien de franchement génial en ce qui concerne la musicalité et la technicité des morceaux: les guitares, la basse et la batterie assurent le minimum syndical pour ce type de musique!


Lacuna Coil est un début pauvre, mais un début tout de même. Franchement dispensable dans la discographie du groupe, cet EP a néanmoins le mérite, et non des moindres, de révéler LA plus belle voix du metal, celle de la belle Cristina, et de révéler également un univers musical sensuel et attirant (en mettant de côté la technique de cet album). Une erreur de débutant, dirons-nous...


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2