1933

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 13/20

LINE UP

-Krys Millies
(chant+guitare)

-Mathieu Millies
(basse+chant)

-Sébastien Poitevin
(batterie)

TRACKLIST

1)Tu t'affoles
2)Schyzophrenia
3)Imaginaire
4)Images
5)Contact
6)Je ne suis rien
7)J'ai vu
8)Insomnies
9)Tourments
10)Jamais cessé
11)Muse
12)Abysses

DISCOGRAPHIE

Schyzophrenia (2006)

Norm ? - Schyzophrenia
(2006) - rock - Label : Autoproduction



Les musiciens de Norm? sont dans le circuit depuis plus de quinze ans mais ne se sont rassemblés sous ce nom que depuis 2002. Malgré un passé metal ils pratiquent aujourd'hui une musique foncièrement rock aux accents bluesy et parfois un peu pop dans l'utilisation de la mélodie. Après l'album Entre Deux Peaux et un mini-LP six titres Imaginaire, le groupe a décidé de mettre l'expérience acquise sur scène (pensez donc, deux cent concerts en trois ans) au service d'un album au son puissant et radicalement tourné vers l'efficacité.

Ce qui marque tout de suite chez Norm ? c'est bien entendu le chant de Krys, qui comporte ses avantages comme ses inconvénients. L'homme possède un style rock en diable : rauque, chaud, puissant, il est de ces chanteurs qui imposent immédiatement leur identité même si son registre finit par être assez répétitif. Son style est en parfaite adéquation avec sa musique : un rock n' roll moderne et musclé servi qui plus est par une excellente production. Les textes en français sont comme la musique orientés vers l'efficacité : pas de poésie chez Norm ? mais un certain sens de la mélancolie et du mal-être, exprimé en des termes simples mais directs. Le dernier aspect très positif concerne la section rythmique : le jeu sobre mais subtil de Sébastien Poitevin complète à merveille la basse de Mathieu Millies qui joue tout en retenue, juste assez technique pour bastonner sans être « bavard ».

Schyzophrenia est donc un album qui fait taper du pied et qui réjouira les fans de rock français : sans être « graisseux » comme un Motörhead il possède ce grain d'authenticité reconnaissable immédiatement et transpire la sincérité. Norm ? est l'archétype du groupe de bar, qu'on ira voir jouer au pub avec grand plaisir en buvant moult bières. En plus de son chant si typique Krys se révèle un guitariste talentueux et à l'aise dans plusieurs registres : il taquine le metal sur "Images" et "Tourments", sait se faire doux sur une ballade telle que "Contact" ou "Insomnie" et garde à tout moment ce feeling blues ("Abysses" !) qui donne un certain charme à ses parties. Quelques refrains vraiment réussis ("Tourments", là encore) viennent se graver dans le crâne de l'auditeur au passage, ce qui ne gâche rien. Rien à dire, c'est du solide, et vu à quel point l'énergie est palpable sur disque on imagine sans trop de problème Norm ? tout casser en live.

En fait, le seul problème de cet album de Norm ? est une certaine linéarité qui finit par lasser sur la longueur de l'album, à l'image du chant du Krys. Malgré les tentatives de varier les approches, Norm ? propose une musique qui bien que très sympathique tourne un peu un rond. La faute à une démarche trop fondée sur l'efficacité ? Le fait est que peu de compositions donnent l'impression d'avoir un autre moteur que le simple plaisir de jouer et font ressentir une réelle recherche musicale. Muse laisse pourtant entrevoir le potentiel de la formation : côté popisant qui ne détone pas du tout, chant qui délaisse pour une fois son côté rauque continuel, sens de la syncope et du groove, bonnes idées d'ambiances... Dommage que le groupe n'ait pas proposé assez de titres de ce calibre sur son album, car s'il s'applique plus la prochaine fois il pourrait dépasser le stade de groupe très sympa pour devenir une référence dans son genre. A surveiller de près...




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4