1911

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Tommy Funderburk
(chant)

-guests


TRACKLIST

1)Learning How To Love
2)Remember Our Love
3)Anything For You
4)Only You Can Give Me
5)To Say You Love Me
6)You Got The Love
7)Skin
8)The Garden
9)Second Chance
10)Say A Little Prayer

DISCOGRAPHIE


Funderburk, Tommy - Anything For You
(2005) - hard FM - Label : Frontiers Records



Tommy Funderburk est connu pour avoir chanté sur l’album Walk On (1994) de Boston. Il a également participé à divers projets comme par exemple un album de reprises de vieux hits version acapella, avec aussi Joseph Williams (Toto), Bobby Kimball (Toto) et Jason Scheff (Chicago). Ce disque est sorti en 1998 et contenait des reprises de "Stairway To Heaven", "I Shot The Sheriff", "What’s Goin’ On" et "Sir Duke". Tommy Funderburk est aussi un véritable mercenaire puisque, à l’instar de Joe Lynn Turner, il a fait des choeurs sur des albums de Mötley Crüe, Whitesnake, Yes, Boston, Steve Lukather, Jon Anderson, Coverdale/Page. Bref, autant dire que le petit monde du rock, il connaît.

Pour son premier album solo, Tommy Funderburk sort un album d’AOR, on s’en serait douté. Mais, avec toute l’expérience qu’il a derrière lui, et notamment avec le groupe King Of Hearts, il dispose du bagage nécessaire pour proposer un album intéressant, fort plaisant et plutôt rock dans l’ensemble, à la limite du hard. Comme toujours dans ce style, il est difficile de dire s’il s’agit de rock ou de hard rock, à moins d’être un expert pour mesurer le degré de saturation des guitares. L’album est doté d’une bonne production et ne sonne pas synthétique comme certaines productions de Frontiers. Même les choeurs sont réalistes, pas très extravagants et devraient donc être aisés à reproduire en live.

Alternant rock, ballades et mélodies, toujours un peu hésitant entre ces trois composantes d’ailleurs, Anything For You apparaît quelque peu linéaire. Mais la voix légèrement éraillée de Tommy Funderburk se charge de faire la différence. D’autant plus que l’album évite soigneusement de tomber dans les écueils des années 80, en ne gardant que ses bons côtés. Les quelques rock ("Learning How To Love", "The Garden"), parfois un poil plus heavy ("You Got The Love") représentent à mon sens les meilleurs moments.


Dommage que les intros des autres chansons se ressemblent toutes plus ou moins, avec des claviers en arrière plan et quelques guitares aériennes. C’est ce qui empêche, je pense, Anything For You de devenir réellement incontournable. Mais Tommy Funderburk réussit toujours à maintenir l’intérêt de l’ensemble grâce à ses mélodies. Pour terminer, "Say A Little Prayer" s’avère être la meilleure ballade du lot, et il n’y a plus qu’à souhaiter à Tommy Funderburk de diversifier davantage la sauce la prochaine fois, l’album n’en sera que meilleur.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3