1907

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 18/20

LINE UP

-Robert Fripp
(guitare, claviers, effets)

TRACKLIST

1)The Outer Darkness I
2)The Gates of Paradise I
3)The Outer Darkness II
4)The Gates of Paradise II

DISCOGRAPHIE


Fripp, Robert - The Gates Of Paradise
(1995) - rock prog - Label : Discipline Global Mobile



Au secours !!!! A l'aide !!! N'écoutez jamais cet album tard le soir avant d'aller vous coucher, sinon c'est la fin !!! J'avais jamais écouté un truc aussi flippant !!! On savait déja que Robert Fripp n'était pas quelqu'un de très équilibré dans sa tête, plutôt le genre torturé dans son imagination, mais on avait encore rien vu, avant que ne sorte cet album solo ! Avec pour seuls instrument un clavier et un PC, et 4 morçeaux étendus sur une heure, on sait déja qu'on va s'en prendre plein la gueule !!!

La 1ère plage s'étend sur plus de 20 minutes, basée sur une simple nappe de claviers tout le long (un peu comme si l'intro de "Wish You Were Here" durait 20 minutes), mais avec de multiples rebondissements (c'est ça le prog hein ?) et dans une ambiance plus glauque tu meures !!! Evidemment, le tout est entièrement instrumental, pas besoin d'un chanteur pour venir tout massacrer, la musique c'est l'ambiance ! On démarre donc sur une nappe de claviers pépère, quand tout à coup, boum, un changement brutal intervient, gros sursaut, ça fout un de ces frissons et surtout, c'est hyper flippant ! A ne surtout pas écouter un soir d'hiver ! Tout le morçeau repose sur cette recette qui fait merveille, car on ne s'ennuie pas une seule seconde. Et bien sur, la 2ème plage n'a rien à voir avec la 1ère car l'ami Robert aime les contrastes ! On se retrouve donc avec un morçeau d'une douceur extrême, pendant 10 minutes, histoire de souffler un peu, avant d'en reprendre à nouveau plein la gueule sur la 3ème plage, aussi flippante que la 1ère ! Et toujours ces putains de sursauts imprévisibles, on en redemande ! Et la dernière plage, même topo, on calme le jeu à outrance sans pour autant tomber dans la musique d'ascenseur de bas étage !!!

J'allais oublier de préciser que le son du clavier est on ne peut plus moderne, donc ne vous attendez pas à des escapades pompeuses à la Rick Wakeman, ni a du son kitsch digne de la BO de V... !!! Reste à savoir si cet album aujourd'hui moderne résistera à l'épreuve du temps.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1