18775

CHRONIQUE PAR ...

132
Eudus
Cette chronique a été mise en ligne le 21 septembre 2021
Sa note : 11/20

LINE UP

-Stephan Poupeau
(chant+guitare)

-Gregory Canone
(guitare+basse+batterie)

TRACKLIST

1) A celle qui est trop gaie
2) Je suis comme le roi d'un pays pluvieux
3) J'ai plus de souvenirs que si j'avais 1000 ans
4) Chant d'automne
5) La fontaine de sang
6) L'albatros
7) Tout entière
8) Le revenant
9) Alchimie de la douleur
10) Sed Non Satiata

DISCOGRAPHIE


Republic Of Rock N' Roll - Baudelaire le revenant
(2021) - rock power rock - Label : M&O Music



En 2019, un vent de fraîcheur envahit le rock français avec le troisième opus de Republic of Rock N'roll, The Last of Us, power rock lorgnant sur le stoner. Riche et efficace, il fut une des belles surprises de l'année. Deux ans après, le combo rend hommage au deux-centième anniversaire de la naissance de Charles Baudelaire avec Baudelaire le revenant.

Ainsi, le quatuor offre dix compositions en français dans le texte, rendant hommage à l'un des plus emblématiques poètes de notre cher pays. Passés la surprise et l'étonnement, l'analyse de cette nouvelle proposition est relativement complexe du fait d'une déception non déguisée de votre serviteur, face à des compositions bien en deçà des bombes présentes sur The Last of Us. Cependant, l'accent étant mis sur les textes, comment trouver le juste milieu ? Malheureusement après un bon nombre d'écoutes, les pistes défilent sans vraiment retenir l'attention. Il y a bien des bons moments de bravoures et qui font écho aux albums précédents, à l'instar de l'énergique "Le revenant" ou la folie dégagée par l'enthousiasmante "Alchimie de la douleur" ou encore "Je suis comme le roi d'un pays pluvieux", sûrement le titre le plus réussi de cette nouvelle galette et renvoyant directement à ce que nous offrait son grand frère.
En dehors des pistes sus-citées, le groupe, musicalement, se perd dans un rock français relativement commun, qui se veut moderne d'un côté, "L'albatros" ou rendant hommage à des groupes comme Noir Désir, "J'ai plus de souvenirs que si j'avais 1000 ans". Ainsi, la cohérence musicale tout le long de Baudelaire le revenant n'est pas spécialement évidente et on ressort plus avec quelques coup de cœurs sur certaines propositions que sur un avis général positif. Quant aux textes, je laisse les amateurs se faire leur propre avis. On saluera néanmoins l'effort apporté à cet exercice pas si évident qui est d'adapter en musique un monument de la culture littéraire francophone.


Baudelaire le revenant est ce qu'il est : un disque hommage qui manque de mordant, de panache et de cohérence musicale mais qui reste néanmoins agréable à l'écoute. Ceci étant dit, il est fort à espérer que la bande de l'excellent vocaliste Stephan Poupeau voie ce disque comme une œuvre un peu à part et poursuive son exploration du power rock/stoner entrevue sur The Last Of Us.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1