18670

CHRONIQUE PAR ...

132
Eudus
Cette chronique a été mise en ligne le 28 avril 2021
Sa note : 10/20

LINE UP

-Alexander Krull
(chant+programmation)

-Elina Siirala
(chant)

-Thorsten Bauer
(guitare+mandoline+basse)

-Micki Richter
(guitare)

-Joris Nijenhuis
(batterie)

Ont participé à l'enregistrement:

-Clémentine Delauney 
(chant sur Black Butterfly)

-Thomas Roth
(nyckelharpa)

-Lea-Sophie Fischer
(violon+fiddle)

TRACKLIST

1) Death of a King
2) Chain of the Golden Horn
3) Dark Love Empress
4) Serpents and Dragon
5) Black Butterfly 
6) War of Kings
7) For Victory
8) Two Kings One Realm
9) Flames in the Sky
10) Serkland
11) Varangians
12) Night of the Ravens
13) The Last Viking
14) Break into the Sky of Aeon

DISCOGRAPHIE


Leaves' Eyes - The Last Viking
(2020) - metal symphonique Viking metal - Label : AFM Records



Alexander Krull ne se cache plus. Leaves' Eyes a abandonné toute poésie (en même temps, virer sa créatrice n'est pas sans conséquences) pour jouer le concept viking à fond et peu importe si tous les clichés sont cochés, pas de demi mesure. The Last Viking se veut un concept album. On finit avec une soupe mi viking mi sympho... Voilà qui donne envie, n'est-ce pas?

J'ai déjà donné mon avis sur le drama autour du groupe et l'éviction de la douce Liv Kristine. Tout comme j'excuse Elina, qui se bat avec ses moyens, à savoir une belle voix complètement sous exploitée et pas du tout en adéquation avec la musique de Leaves' Eyes. Pourtant, comme sur le précédent, tout n'est pas à jeter. Krull et ses sbires ont toujours ce petit sens de la mélodie qui fait mouche sur certaines occurrences à l'instar du single "Chain of the Golden Gold" qui fait clairement le taf. Le rythme est enlevé, la guitare s'amuse, Krull s'en donne à cœur joie. L'apport de la vocaliste est toujours énigmatique mais on a pris l'habitude. Le single fonctionne et c'est déjà ça. Autre élément positif : la présence de Clémentine (cocorico) sur "Black Buttterfly", nouvelle version d'un titre présent sur l'EP du même nom (à l'instar de "Serkland" ainsi que "Night of the Ravens"). La Française apporte une touche de légèreté bienvenue après la fadeur dégagée par "Dark Love Empress" titre d'une banalité affligeante et de "Serpents and Dragon" qui vous fera esquisser un léger sourire tant l'intro incarne le cliché du viking metal.
Ces deux morceaux renvoient à tout ce qui pose problème actuellement chez Leaves' Eyes : une structure identique d'œuvre en œuvre, Elina qui se débat, Krull qui joue le méchant, le chorus habituel, un riff timide « histoire de », ainsi qu'un refrain que l'on ne retient pas (un comble pour le style). Tout cela s'applique à la plupart des pistes composant ce Last Viking. Le groupe semble totalement dépassé et peu inspiré, à l'instar d'un "For Victory", titre qui aurait cartonné il y a vingt ans mais dont les codes ont été plus que repris depuis. Si vous avez le courage de continuer, quelques réjouissances sont tout de même au programme. "Two Kings One Realm" renoue avec la belle tradition des Allemands : morceau court, atmosphérique, doux et subtil. Mais l'effet sera complètement gâché par "Flames in the Sky" (voir les défauts cités précédemment). "Varangians" remettra un peu d'ardeur dans tout ça, renvoyant aux grands moments de Njord et Meredead, avec un Krull plus convainquant et une mélodie réellement entraînante. C'est toujours ça de gagné. (Non non, pas de mot sur le traditionnel titre épique de clôture, un désastre).


Leaves' Eyes continue de plonger et d'abandonner ce qui faisait l'essence du groupe : un metal mélodique, poétique et entraînant pour se concentrer sur le côté putassier du metal viking. La moyenne est tout juste atteinte grâce à Elina qui tente de sauver les meubles tant bien que mal et à la toute petite étincelle que le groupe réussit à maintenir sur trois bons morceaux. Cependant, il serait peut être de bon ton que The Last Viking reste The Last Leaves' Eyes.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4