18656

CHRONIQUE PAR ...

106
Belzaran
Cette chronique a été mise en ligne le 17 avril 2021
Sa note : 16/20

LINE UP

-Galzi "Timo" Kallio
(chant)

-Juhani Ilari Flinck
(guitare)

-Seppo Nummela
(guitare)

-Markku "Neissus" Ruuskanen
(basse)

-Ville Sahakangas
(batterie)

TRACKLIST

1) Composition X      
2) Batrachomyomachi
3) The Worship of Ashes
4)
Foul Doctrine of Idiocy

DISCOGRAPHIE


Dead Shape Figure - Quatuor Post Nihil (EP)
(2020) - thrash metal melodeath moderne - Label : Inverse Records



Après plus de quinze ans d’âge et quatre albums, il est un peu surprenant de voir Dead Shape Figure nous proposer un EP de quatre titres. Peut-être que la covid aura poussé le groupe a garder une actualité alors que les concerts ont été mis de côté ? Quoiqu’il en soit, après un Cacoëthes très réussi, c’est un plaisir que de voir revenir les Finlandais et leur thrash/death mélodique avec une galette justement nommée Quatuor Nihil Est.

Si les gars de Dead Shape Figure ont commencé leur carrière avec un thrash metal furieux, ils se sont assagis avec leurs deux derniers albums en y baissant les tempos et en y ajoutant des éléments mélodiques. La seule limite de Cacoëthes était que le groupe avait trouvé sa formule, qu’il appliquait presque trop consciencieusement. L’amateur du quintet restera avec Quatuor Nihil Est en terrain connu. La musique des Finlandais reste coulée dans le même moule. Gros riffs, leads mélodiques, chant énervé, refrains catchy. Leur thrash death moderne est immédiatement reconnaissable. Là où leur son a perdu en vélocité et en rage, il l’a gagné en maîtrise. On sent que Dead Shape Figure est un groupe qui fonctionne bien. Chacun joue pour le bien de la musique. On repèrera immédiatement le chanteur dont les lignes autoritaires accrochent l’oreille à chaque passage, il est toujours en grande forme avec son chant hurlé typé hardcore apportant beaucoup d’énergie aux morceaux. Les guitares ne sont pas en reste, alternant leads aériens, riffs tranchants et solos à tout-va. Les solos étaient clairement un point fort de l’album précédent, c’est toujours le cas-ici. Enfin, la rythmique fait un travail remarquable, un travail de l’ombre qui permet que tout tienne ensemble et tabasse bien comme il faut.
En termes d’évolution, on remarque que les quatre morceaux sont plus agressifs que ceux de Cacoëthes. Ce n’est pas forcément flagrant aux premières écoutes, mais avec "Composition X" lancé pied au plancher et "Batrachomyomachi" franchement thrash, la musique du groupe est particulièrement incisive. Il est toujours difficile de savoir ce que cela pourrait donner sur un album complet bien évidemment, mais Dead Shape Figure semble avoir choisi la bonne voie : ne pas renier ses évolutions récentes sans tomber dans le piège du tout mélodique un peu fade. Les Finlandais sont en grande forme, chaque morceau valant le coup. Mention spéciale à "The Worship of Ashes", un morceau qui fusionne mélodie, variété et puissance avec brio. C’est clairement le tube de ce quatuor. Après écoute de ce quart d’heure d’agressivité, on ne peut qu’être déçu de ne pas avoir plus à manger. Le groupe ayant déjà sorti un nouveau single depuis cette publication, on sent qu’ils s’impatientent. En espérant que ces quatre perles ne resteront pas coincées dans un format si court et intègreront un futur album. Deux des morceaux étaient déjà parus en singles pendant l’année.


Dead Shape Figure nous propose une friandise. Une bonne claque, pleine de rage et de mélodies. Le groupe est en pleine forme et semble prêt à en découdre. À nous d’attendre désormais avec impatience le prochain album… Faites vite les gars !





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2