18639

CHRONIQUE PAR ...

124
Shamash
Cette chronique a été mise en ligne le 06 avril 2021
Sa note : 17/20

LINE UP

-Knox Colby
(chant)

-Will Wagstaff
(guitare)

-Zach Monahan
(guitare)

-Ethan Gensurowsky
(basse)

-Alex Bishop
(batterie)

TRACKLIST

1) The Doctrine
2) UXO 
3) Beneath Me 
4) Malignance
5) Kill Grid
6) Curtain Fire
7) Hemorrhage
8) Blood Ribbon
9) Trespasser

DISCOGRAPHIE

Kill Grid (2021)

Enforced - Kill Grid
(2021) - thrash metal crossover - Label : Century Media



Le cap du deuxième album est souvent crucial pour une jeune formation. Encore plus lorsque le premier essai est porteur de promesses. Enforced va donc faire son possible pour que le successeur d’At The Walls confirme les espoirs qu’il contenait.

À l’été 2019, ces jeunes États-Uniens avaient en effet accouché d’un disque dans lequel leur potentiel était évident. Œuvrant dans un thrash crossover très brut, Enforced entendait faire parler de lui. Le seul véritable souci, c’est que l’album d’à peine plus de vingt-cinq minutes sonnait bien trop comme une copie de leurs compatriotes Power Trip, devenus les nouveaux rois du thrash old school. Aussi bonnes soient les compositions, il était impossible de ne pas les rapprocher du travail des Texans. Le temps a passé et l’avenir de ces derniers semble pour le moins incertain, après le décès de Riley Gale, leur charismatique frontman durant l’été 2020. Aussi, c’est donc avec un véritable plaisir que l’annonce d’une deuxième livraison d’Enforced pouvait être accueillie, sachant que Power Trip est par la force des choses mis en sommeil.
N’y allons pas par quatre chemins : le quintet reprend son propos là où il l’avait laissé. Sans se révolutionner, il a cependant affiné la recette qui avait mis la bave aux lèvres de nombreux amateurs de violence. La production est donc bien meilleure que précédemment et permet à la furieuse troupe de s’exprimer sans retenue. Comment résumer Kill Grid ? Un condensé de thrash puissant et de haute volée. Comme Power Trip, le groupe va puiser son inspiration chez les grands pontes du genre, en offrant un retour vers les années quatre-vingts auxquels les nostalgiques seront sensibles. Slayer est en effet le nom qui viendra quasi instantanément en tête et pour cause : écoutez le début de "Malignance" ou de "Curtain Fire" et vous reviendrez plus de trente ans en arrière, quand Araya et ses compères terrorisaient les foules.
Enforced avoue trouver dans le vieux death des idées pour composer. Notons en effet que l’ensemble est des plus sombres, loin des joyeusetés que nous offrent parfois le revival thrash crossover, Municipal Waste et Iron Reagan notamment. Le titre "Kill Grid" très sombre et diablement massif a de quoi solliciter vos cervicales, avec un refrain qui rappellera Sepultura période Arise. Les riffs aussi simples qu’incisifs s’enchainent avec une efficacité redoutable, comme sur "Hemorrhage" ou "Beneath Me". Quelle joie de se faire molester de la sorte ! Pas un seul titre ne provoque l’ennui ici. L’on peut avoir ses préférences, mais force est de constater que l’ensemble est toujours qualitatif. Les vocaux bien extrêmes de Knox Colby apportent une fureur supplémentaire à un discours musical pourtant déjà musclé.


Est-il besoin de chercher à tout prix à faire preuve d’originalité pour marquer les esprits ? N’oublions pas que nous parlons ici de thrash. Un style dont le but premier est d'éclater des tronches et dans cet exercice, Enforced semble passé maitre en la matière. Dans le contexte actuel pour le moins difficile, Kill Grid est un shoot d’adrénaline et de virulence qui fait du bien. Beaucoup de bien. Alors ne vous en privez pas !



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4