18631

CHRONIQUE PAR ...

136
Oriza
Cette chronique a été mise en ligne le 09 avril 2021
Sa note : 15/20

LINE UP

-Geirmund Hansen
(chant)

-Petter Hallaråker
(guitare)

-Nicolay Tangen Svennaes
(clavier)

-Gunn-Hilde Erstad
(basse)

-Baard Hvesser Kolstad
(batterie)

TRACKLIST

1) Apollo
2)
Digital Waste
3) Universal Chaos
4)
Pressure
5)
The fall
6) The Takedown
7)
Unfaithful
8)
Resurrection
9)
Undefeated

DISCOGRAPHIE


Rendezvous Point - Universal Chaos
(2019) - metal prog - Label : Long Branch Records



Rendezvous Point c'est la relève du metal progressif. Digne héritier de ses aînés, le groupe norvégien propose des compos modernes et très travaillées, lucides sur le monde actuel avec néanmoins un regard lumineux porteur d'espoir. Universal Chaos est technique sans être prétentieux, triste sans être désabusé, vindicatif sans être colérique. Un travail soigné !

Impossible de parler de Rendezvous Point sans évoquer Leprous. Toute comparaison serait inappropriée, néanmoins on ne peut faire l'impasse sur ce qui rapproche ces deux groupes. Une formation musicale similaire (une batterie / une guitare / une basse / un clavier / un chanteur). Le même style musical. Le même batteur, Baard Kolstad. Le même pays d'origine. Ceci étant fait, ne nous attardons plus sur de vaines analogies. Ne vous méprenez pas, malgré sa jeunesse, le quintet est loin d'être néophyte. Formé en 2010, avec un changement de chanteur en 2014, le groupe compte de sacrées pointures parmi ses musiciens. Ainsi par exemple, Nicolay Tangen Svennaes officie aux claviers avec Ihsahn. Le duo basse / batterie frôle la perfection. On peut trouver des vidéos parfaitement délectables de Baard et Gunn-Hilde sur youtube qui valent le détour. Le nom Rendezvous Point fait-il référence à la stratégie militaire, au point de convergence de forces cosmiques, au destin ou à une rencontre amoureuse ? Le thème commun étant finalement la précision spatiale et temporelle, c'est en effet ce qui se dégage d'Universal Chaos. Une précision chirurgicale et un son impeccablement travaillé.

L'album s'ouvre sur "Apollo". Titre qui s'imprime dès la première écoute avec d'un côté son clavier omniprésent et frénétique qui suit le chant et de l'autre la guitare, la basse et la batterie qui virevoltent dans une certaine indépendance... Décollage immédiat avec ce premier morceau qui vous fera quitter la Terre et partir dans le cosmos du chaos universel. Rendezvous Point excelle dans les morceaux évolutifs qui commencent sur un ton obscur et jazzy pour s'orienter ensuite vers des tirades lumineuses avec solos décoiffant tels que "Digital Waste", "Pressure" ou "The Fall". "Universal Chaos", titre éponyme, est une pure tuerie. Des parties de clavier au son hyper moderne, une super-nova de basse et de batterie, une guitare plus discrète mais qui colore l'ensemble d'une furieuse puissance et un chant étincelant pour de sombres paroles. Rendezvous Point a trouvé son vocaliste et frontman idéal en la personne de Geirmund Hansen avec son chant clair envoûtant à la tessiture large et à la technique irréprochable. C'est sur "The Fall" et surtout "The Takedown" que sa voix s'exprime le plus largement et qu'on peut en apprécier le mieux le timbre unique. Frisson garanti ! "Unfaithful", c'est le morceau jubilatoire, le petit cri de folie libidineux aux sonorités électroniques, avant que l'album ne s'achève sur deux morceaux emprunts de plus de douceur et de simplicité aux accents de Sade Adu ou Seal...

Universal Chaos est un très bel album de metal progressif moderne, dans la digne lignée de Leprous, Agent Fresco ou Soen. Les sonorités sont pures, chaque instrument ayant droit à ses instants de lead. Et si la technicité est au rendez-vous (jeu de mot involontaire), la modestie aussi car les compositions sont riches mais jamais ampoulées. Les mélodies vous collent au cerveau. Vent de fraîcheur venu de Norvège, Rendezvous Point est à déguster frappé sur album ou bouillant sur scène car la performance du quintet est également irréprochable, pleine de charisme et puissante en live !







©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3