18576

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été mise en ligne le 04 février 2021
Sa note : 14/20

LINE UP

-Heimdall
(chant)

-Moefletroll
(guitare)

-Einherjar
(guitare)

-Crom
(basse)

-Ragnar
(batterie)

TRACKLIST

1) Uudestisyntyminen
2) The Old Boozer Man
3) Stay Viking
4) Taste of Beer
5) Important Help
6) The Forest of the Ancient Druids
7) Betrayal
8) Battle is Near
9) Magical Lake
10) Black Birds Escape
11) From Despair to Rebirth

DISCOGRAPHIE


Pitkan Matkan - From Despair to Rebirth
(2021) - death metal melodeath Viking - Label : M&O Music



Troupe sympathique venant du Ch’nord (cliché validé), Pitkan Matkan prétend à plus de nordicité encore qu’à sa seule position géographique. En effet, le metal viking totalement assumé des gaillards donne allégeance totale à la Sainte Trinité viking/guerre/bière. Remontant donc la longitude de quelques degrés nord, les cinq forfantins se frottent donc directement aux références scandinaves, qui, elles, pour le coup jouent à domicile.

Dès lors, comment pour Pitkan Matkan se faire une place dans un univers déjà fortement peuplé ? Et de manière évidente, univers dans lequel ils ont toute une légitimité à se forger de par leur non « vikinguité » ? Tout simplement en appliquant les préceptes du death mélo viking. Amon Amarth dites-vous ? Vous n’avez pas entièrement tort, mais pas non plus entièrement raison. La comparaison vient naturellement en tête, pourtant elle n’est pas foncièrement majoritaire. Les Nordistes opèrent sur un terrain moins mélodique (pas très dur) où la puissance n’est pas aussi prioritaire. Il aurait de toute manière été suicidaire pour eux de vouloir gonfler le pectoral sur ce terrain. Les moyens à leur disposition sont à des années-lumière de ceux dont jouissent les Suédois bien connus.
Moins mélodique signifie accorder plus d’importance au riff qui va faire headbanguer. Car là-dessus ils vont miser gros. Ajoutant une dimension saccadée dans leur exécution, on pourrait les rapprocher d’un Dark Tranquillity. À ce titre, "Important Help" pourrait figurer sur un The Gallery. Ce qui les distingue d’une approche viking purement testostéronée, c’est l’appel à des atours plus folk, voire carrément festifs. Il n’est pas interdit de penser à un Finntroll moins black et pas aussi folk. "Stay Viking" donne un bel exemple de refrain entraînant et entêtant. Tous ces éléments font de l’entité des Hauts-de-France une bête différente de ses aînées plus septentrionales. Ceci, couplé à un vrai talent pour dénicher mélodies et riffs efficaces, rythmés et ravageurs, donne un fort beau résultat.
De-ci de-là néanmoins peut ressortir un certain manque de sérieux au travers de rythmiques trop festives ou des cris dignes de fin de soirée. C’est l’esprit bière/booze pleinement assumé qui ressort alors. De manière décalée ? À vous de juger, mais il est vrai que c’est à même de sortir de la musique, conférant une ambiance étrange et ambivalente à des titres comme "The Forest of the Ancient Druids". Toutefois remballez plumes et goudron, ce n’est en rien suffisant à faire plonger ce bel ouvrage dans les abîmes de la médiocrité. On pourrait rétorquer dans un accès de gentillesse bienveillante que cela ajoute au cachet de l'ensemble. Et si cet effet se manifeste, c’est grâce à la bonhommie dégagée par les chansons et une volonté palpable de donner le meilleur, et surtout du plaisir à ses auditeurs.


Une réalisation fort satisfaisante que voilà. Désavantagé par une production trop légère et quelques titres un peu justes, Pitkan Matkan fait plus que compenser grâce à de vrais morceaux qui tuent, avec force riffs et une efficacité explicite. Se sachant trop distancés par les plus grandes références sur le terrain de la puissance brute, les vaillants énergumènes avancent intelligemment leurs atouts via des compositions énergiques, mélodiques et maîtrisées.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2