18532

CHRONIQUE PAR ...

97
Winter
Cette chronique a été mise en ligne le 15 décembre 2020
Sa note : 17/20

LINE UP

-Stefan
(chant+guitare+claviers)

-Henkka
(guitare)

-Olli K. Sinisalo
(basse)

-Kostajainen
(batterie)

TRACKLIST

1) Uinuos syömein sota
2)
Kunnes varjot saa
3) Ja viimein on yö
4) Pohjolan tytär
5) Kuin öinen meri
6)
Jumalten hämär
7) Vähiin päivät käy
8) Tähti-yö ja hevoiset

DISCOGRAPHIE


Havukruunu - Uinuos syömein sota
(2020) - black metal pagan - Label : Naturmacht



Uinuos syömein sota. Endormi, j’ai mangé la guerre. Comme quoi le Google translator fait des progrès. Je n’ai absolument aucune idée de la qualité de la traduction de mon vieil ami robot-traducteur, mais au moins ça sonne poétique. C’est déjà ça de pris. Ceci dit, « endormi », ce n’est quand même pas le terme qui convient le mieux à l’album…

Bourrés de caféine, Guronsan, energy drink et autres substances plus ou moins licites activant la circulation dans l’organisme, plutôt qu'endormi ! Cette troisième offrande nordique est énergie pure. Blastant, riffant, chantant en chœur, le quatuor finlandais Havukruunu nous livre une prestation de haut vol, exécutée la plupart du temps sur un tempo très speed donc, et une précision toute helvétique (pas « Helvete », helvétique !). Hormis quelques brèves pauses acoustiques, comme l’intro de l’épique "Kuin öinen meri", la formation nous assène un black pagan très agressif - autant dans la lignée de Kampfar, pour le côté sec et tranchant, que de Moonsorrow pour la tonalité générale des mélodies - agrémenté, dès le premier titre, d’un nombre très conséquents de plans heavy-speed, parfois même plus heavy que speed, ce qui est tout de même surprenant. Parce que, oui, l’ouverture de "Pohjolan tytär" ressemble à du Bewitched, et donc ça, ça été vu et revu. En revanche, les plans twin guitars à la Maiden que l’on trouve sur "Vähinn päivät käy", ou le début façon "A Dangerous Meeting" du génial titre de clôture "Tähti-yö ja hevoiset" sont des sonorités, certes traditionnelles dans le monde du heavy metal, mais pas franchement fréquentes dans le monde pagan.
Havukruunu ne révolutionne cependant pas l’univers du peau-de-bêtes metal, mais l’énergie et l’envie avec laquelle les Finlandais cisèlent leur œuvre ravira les plus exigeants des fans de pagan, pour peu qu’ils soient ouverts aux phrasés de guitare forgés par la NWOBHM. S’il fallait faire une sélection de titres, même si aucun ne démérite vraiment, je retiendrais les deux titres initiaux pour l’énergie qu’ils dégagent, la beauté des chœurs et la précision extrême des guitares. L’épique "Kuin öinen meri" et l’outro débouchant sur une préfiguration du Valhalla rejoindraient la shortlist, mais le mieux, c’est de l’écouter en entier, encore et encore ! En revanche, je cherche en vain la ressemblance avec Bathory que plusieurs fans ont évoquée. Quorthon a démarré la scène pagan du Nord de l’Europe et son empreinte est donc indirectement présente, mais pour le reste…


Uinuos syömein sota réveillerait un mort. Mieux encore, il ferait bouger un fan de Sunn O)))…. Il suffit d’écouter le premier titre, éponyme, pour s’en rendre coooomppttteeeeee… Ah ça me reprend ! Soootaaaa ! Mort aux mécréants ! Havukruunu et Maiden foreveeeeer !





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1