18498

CHRONIQUE PAR ...

21
Wineyard
Cette chronique a été mise en ligne le 13 novembre 2020
Sa note : 18/20

LINE UP

 -Ingvar Winterheart
(chant)

-War Head
(chant+basse+ programmation)

-Chernotur
(guitare)

TRACKLIST

1) Доктрина ненависти (Doktrina nenavisti)
2) Забытой звёзд тропой (Возвращение) (Zabytoj zvëzd tropoj (Vozvraŝenie))
3) Омертвение (Omertvenie)
4) В морок осени прочь… (V morok oseni pročʹ…)
5) Сердце метели (Serdce meteli)
6) Монолог кнута (pt. 1) (Monolog knuta (pt. 1))
7) Подых Калі-югі (Podyh Kalі-jugі)

DISCOGRAPHIE


Raven Throne - Doktrina Nenavisti
(2014) - black metal Indus Technoïde - Label : Gardarika Musikk



-Tu te souviens de Vo Skorbyah, toi ?
-Difficile d’oublier cette honte. Pourquoi tu demandes ça ?
-J’ose pas te le dire.
-Je connais cet air, t’as encore fait une connerie… Ose, puisque tu es ainsi décrit par Audiard.
-C’est juste que… Admettons que j’ai encore aimé un truc en cyrillique. Tu… tu m’aideras comme l’autre fois ?
-Encore des Russes ? Non mais tu commences à me courir sur les synapses, sérieusement.
-Ils ne sont pas russes.
-La dernière fois, tu m’as fait me faire des nœuds, et tu as fini mal. T’as grimpé on ne sait comment et tu as vomi. Et devant tout le monde en plus. T’as le don de me mettre très mal à l’aise.
-Je ne le referai pas.
-« Il » est sous bromure ?
-Heu, non. Mais il vieillit, il ne s’embrase plus comme avant.
-Tu le sous-estimes sur ce point. Raconte un peu que je me décide.
-Alors, ils sont biélorusses…
-Tu te fous de mon cervelet là, non ?

-Le début "Доктрина ненависти" est bizarre. Un beat de boomer puis une voix black dessus. Plutôt mélodique, classique.
-Trop classique ?
-Non, juste répétitif. Ils savent s’arrêter à temps, cela dit. Plus aurait été trop. Ça annonce bien la suite
-"Забытой звёзд тропой (Возвращение)" est un vrai choc. Pas immédiat car l’interrogation est réelle à la première écoute. Un mariage entre Vo Skorbyah et Terra Tenebrosa, béni par Wumpscut, dans un chantier industriel. La voix est légèrement samplée, la rythmique martiale et industrielle.
-C’est incroyable comme le russe est juste parfait pour ce genre de musique, ça donne une certaine noblesse mystique.
-Oui tiens. L’allemand aurait sublimé la martialité, mais le russe lui donne un côté classe plus que militaire. Et cette voix…
-"Омертвение" est plus trance, mais continue à mêler riffs, voix black, claviers et booms. Je crois que si j’avais eu à choisir une B.O. pour les scènes gores d’Hostel, j’aurais pris ça… J’ai un peu la nausée.
-Déjà ? On n’est pas à la moitié là… Tu te retiens sinon je quitte le navire.
-Quelle intro classe au clavier sur "В морок осени прочь". Sans artifice, poignante et ce retour des beats et des riffs lancinants…
-C’est hypnotisant, oui. Autant que la suite "Сердце метели" d’ailleurs. Ce riff, j’ai froid d’un coup… Rends-moi le sang.
-Je ne contrôle rien, tu le sais bien. C’est moi ou la fin est plus black ?
-C’est vrai que "Монолог кнута (pt. 1)" est assez nordique, ça me fait penser aux bonnes heures d’Immortal.
-"Подых Калі-югі" est encore mieux. Bon c’est fini.
-Tu lui trouves un défaut, toi à cet album ?
-Ouais. Il est bien trop court

-N’empêche, tu m’as encore entourloupé.
-(sourire) Mais non ! Pourquoi dis-tu ça?
-T’as encore vomi
-Ah, t’as vu… Oui bon, OK, mais j’ai été discret cette fois.
-Pas vraiment, je te rappelle que je suis toujours avec toi, même quand je ne veux pas. T’es toujours à te fourrer dans des situations pas possibles, et je suis obligé de suivre, faute de t’avoir raisonné avant. Tu t’emballes, tu t’emballes et t’emportes tout, moi compris
-Je suis désolé, je n’ai pas pu résister, c’est compréhensible non ?
-Bah, je dois avouer que oui, sur ce coup-là, je te pardonnerais presque.
-C’était bien hein ?
-Oui… On…. On le referait pas ?
-(sourire)
-Salaud





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4