18479

CHRONIQUE PAR ...

124
Shamash
Cette chronique a été mise en ligne le 24 octobre 2020
Sa note : 16/20

LINE UP

-Florent "Flo Butcher" Pruvost
(chant)

-Victor Vndl
(guitare acoustique+flûte+ vielle à manche)

-Julien Crabe
(guitare)

-Teddy
(guitare)

-Thomas "Isreas" Lefebvre
(basse)

-Robin
(batterie)

TRACKLIST

1) Au Gibet De Montfaucon 
2) Yseult et Léproserie
3) Chevaleïs del Cheravais
4) L'Ordalie les Ignoscentes
5) Sorceresce Haguenau
6) Le Mal les Ardenz 
7) La Nef les morz
8) Interlude
9) La Recluse

DISCOGRAPHIE


Arseis - Melz Venist Li Brullin
(2020) - black metal black death folk - Label : Black Death Production



Fondée sur les cendres du groupe de folk metal Lappalaïnen, une jeune formation entend bien faire parler d’elle au sein de la scène extrême française. Arseis présente un premier album en cette fin d’année 2020 qui a toutes les chances de remporter de nombreux suffrages.

De leur ancien groupe aujourd’hui défunt, les Lillois ont gardé leur amour du folk metal. Mais attention, pour ceux qui auraient succombé au charme de cette formation, le discours d’Arseis se veut différent. Lappalaïnen proposait un folk metal assez classique, très dansant, là où Arseis se veut plus original et nettement plus sombre. Point de gigue en vue à l’écoute de Melz Venist Li Brullin. Ancré dans un univers médiéval fait de noirceur, ce premier album plaira à une frange non-négligeable d’amateurs de metal extrême. Alors, certes, une flûte vient souvent laisser échapper de douces mélodies, en contrepoint de riffs lourds, en témoigne par exemple "Yseult et Léproserie" ou sur le "La recluse", pour ne citer qu’elles. Elle laisse cependant une place de choix aux guitares qui peuvent s’exprimer également, ancrant certains passages dans le black metal, à l’instar de "Chevaleïs del Chevarais", tout en s’autorisant parfois quelques soli bienvenus, notamment sur le final de "Le Mal les Ardenz". La basse de Thomas parvient à se faire entendre dans cet ensemble pourtant bien dense.
Le tour de force des Nordistes est d’avoir su intégrer habilement chacune des composantes pour accoucher de compositions cohérentes, évitant ainsi l’écueil du patchwork grossier. Les aspects purement folk sont d’ailleurs une vraie réussite. Outre la flûte déjà mentionnée, le groupe s’est payé le luxe de poser des mélopées à la vielle, non à roue, comme on en rencontre souvent, mais à manche. Cet instrument quelque peu oublié tient ici une place importante, apportant une teinte mélancolique des plus appréciables. Quant aux vocaux, en français, ils sont également excellents, même s’ils risquent de dérouter certains auditeurs. Là où l’on attendrait un chant purement black, Flo, qui navigue dans la scène death depuis longtemps, laisse échapper moult growls qui trouveraient leur place dans n’importe quel disque de metal de la mort. Cette petite singularité toutefois notable ne doit pas masquer la volonté d’offrir de la variété, avec des passages plus black, registre inhabituel pour le frontman.


D’excellentes choses, il y en a sur Melz Venist Li Brullin. Si vous êtes versés dans le metal folk sombre, n’attendez pas et tentez l’expérience Arseis. Espérons que le groupe saura capitaliser sur ces bases solides et poursuivre sur ce chemin fait de noirceur et de mélodies.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3