18475

CHRONIQUE PAR ...

132
Eudus
Cette chronique a été mise en ligne le 20 octobre 2020
Sa note : 16/20

LINE UP

-Clémentine Delauney
(chant)

-Michele Guaitoli
(chant)

-Christian Douscha
(guitare)

-Herbert Glos
(batterie)

-Thomas Caser
(batterie)

A également participé à l'enregistrement:

-Bohemian Symphony Orchestra de Prague

TRACKLIST

1) Intro
2) The Deep and the Dark
3) New Dawn
4) Ritual Night
5) Lost
6) The Last Home
7) Memento
8) Release My Symphony

9) Words of War
10) Heroes of the Dawn
11) Wanderers
12) Seven Seas
13) A Journey to Remember
14) The Grand Illusion
15) Nothing Lasts Forever
16) Passing Dead End
17) Return Lemuria

DISCOGRAPHIE


Visions Of Atlantis - A Symphonic Journey to Remember (CD-DVD live)



Un rêve devenu réalité. C'est dans ces termes que Visions of Atlantis parle de A Symphonic Journey to Remember, premier DVD live pour le combo de metal symphonique autrichien et, qui plus est, en compagnie du Bohemian Symphony Orchestra de Prague. Une sorte de petite consécration pour le groupe après des années de galère.

Filmé à l'occasion du Bang Your Head !!! Festival édition 2019, l'effort conclut deux années de promo de The Deep and the Dark, sixième LP de VoA, le premier avec Clémentine (cocorico). Il précède également la sortie de leur dernière œuvre, Wanderers. Celle-ci est tout de même à l'honneur, puisque la bande à Thomas dévoilera en live, pour la première fois, cinq morceaux. Ce qui frappe d'entrée avec ce show, c'est l'énergie et la joie communicative des membres, notamment Clémentine et Michele et ce dès les premières notes de l'éponyme de The Deep and the Dark. La première partie de la prestation est axée sur cet opus ainsi que quelques grands classiques du groupe dont "New Dawn" ou "Lost". La première occurrence est la vraie bonne surprise de ce début de set, tant le titre, pop et direct, est magnifié par l'orchestre. Les « tubes » du groupes ("New Dawn", donc, mais également "Seven Seas" ou "Passing Dead End") sont les grands gagnants de ce concert symphonique. Effectivement, contrairement à des œuvres baignant dans le symphonique comme "Release My Symphony", "Memento", "The Grand Illusion", ces hits se voient grandis par l'exercice. Une belle façon de les redécouvrir. Si nous ne sommes pas moins surpris par les occurrences symphoniques, ne boudons pas notre plaisir et délectons nous devant "Memento", véritable monument de la carrière du groupe, titre épique et merveilleusement bien construit. Le Bohemian Symphony Orchestra l'accompagne ainsi à merveille.
Après un changement de décor, la seconde partie de la prestation (débutant par "Release My Symphony") sera plus axée sur le dernier effort en date des Autrichiens, Wanderers. Alors évidement, connaissant déjà l'album on ne peut ressentir l'effet de surprise des spectateurs du festival. Le choix des titres est plutôt cohérent pour une grande première (excepté, "Nothing Lasts Forever" que je n'arrive pas à apprécier) à savoir le morceau d'ouverture ("Release My Symphony", titre épique, ainsi que les deux singles, simples et très efficaces, "A Journey to Remember" et "Heroes of the Dawn", ainsi que la très belle ballade éponyme). En parlant de ballade, l'exercice live sied parfaitement à Clémentine: elle dégage sur scène une émotion prenante et touchante à chaque essai ("Wanderers", "The Last Home") qu'elle introduit d'un petit texte tout en bienveillance. Le show se conclut sur le tube "Return to Lemuria", qui se déploie sous les yeux d'une audience plus que satisfaite. Si évidemment l'exercice n'a rien à voir avec un concert au sein de l'Opéra Hongrois Miskolc (Epica, Therion), le rendu, pour un set de festival est quasi parfait grâce à des tubes magnifiés, des ballades saisissantes (et on saluera le sublime travail des violonistes et violoncellistes sur "The Last Home") et des morceaux symphoniques parfaitement accompagnés.


Avec A Symphonic Journey to Remember, Visions of Atlantis délivre un premier CD-DVD live de grande qualité. Si on peut regretter une trop grande présence des titres des deux derniers albums (onze sur seize), cela n'enlève rien à la prestation du quintet, et notamment de ses vocalistes, Clémentine et Michele, qui mois après mois, prouvent qu'il faudra compter sur eux et sur le retour en grande pompe de Visions of Atlantis.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4