18420

CHRONIQUE PAR ...

132
Eudus
Cette chronique a été mise en ligne le 27 août 2020
Sa note : 16/20

LINE UP

-Caterina "Nix" Victoria Torrealba Carrancá
(chant)

-Jean Paul Nasson Mateo Teao Teao
(guitare+claviers+basse)

-Mario Torres
(guitare)

-Carlos Hernández
(batterie)

Ont participé à l'enregistrement :

-Zaher Zorgati
(chant sur "Desert Rose")

-Michael "Mike" Terrana
(batterie sur "Desert Rose")

TRACKLIST

1) Desert Rose (Sting cover)
2) Ashes to Ashes (Faith No More cover)
3) Accident of Birth (Bruce Dickinson cover)
4) Ordinary Love (Duran Duran cover)

DISCOGRAPHIE


(2020) - metal symphonique reprises - Label : Frontiers Records



Pendant le confinement, Ardours n'a pas été le seul combo a proposé un EP de reprises via Frontiers Records. Les Chiliens de Chaos Magic featuring Caterina Nix (oui ça ne s'invente pas) ont livré Desert Rose, un EP hommage à quatre figures du rock, en toute discrétion, pour un résultat fort honorable.

Pour le nom du quintet, à la base, Chaos Magic est une énième création de Timo Tolkki avec Caterina en tête d'affiche. La Chilienne, seule rescapée du projet, a recruté et gardé l'appellation d'origine. J'ai eu un peu de chance de tomber sur cet EP pour tout vous dire puisque le dernier LP en date, Furyborn, ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, où seul le featuring avec le bon vieux Tom Englund m'avait fait un temps soit peu vibrer. Le reste ne devait son salut qu'à la prouesse technique de sa chanteuse, qui, bien que méconnue, est assurément une grande. Elle sait tout faire, et surtout elle n'en fait jamais des caisses (ça vaut également pour ce Desert Rose). Alors ne vous attendez pas à de grandes envolées lyriques ou des changements de technique (assez à la mode) toutes les cinq minutes. Non Caterina chante juste, avec une puissance maîtrisée. La Sud-Américaine illumine clairement cette mini-production.
On peut dire que les membres de Chaos Magic ont pris des risques avec Desert Rose puisqu'ils reprennent quatre artistes de talent assez iconiques. Voyez par vous même: Sting, Faith No More, Bruce Dickinson et Duran Duran. Alors oui, les amateurs des versions originales seront déçus, c'est plus une ode à ses créateurs qu'une appropriation, remis au goût du jour. "Accident of Birth", meilleure proposition, est moderne, puissante et rend clairement hommage à l’orignal avec notamment ce petit riff du début, le rythme de l’occurrence ne retombe jamais - une vraie réussite. Moi même j'ai tiqué sur "Desert Rose", œuvre dont je suis fan - cette version de Sting avec Cheb Mami, quel délice ! - mais l'apport du puissant Mike Terrana à la batterie donne du relief à la composition. "Ordinary Love", une ballade, conclut ce Desert Rose de bien belle manière. Si l'originale est également intouchable, cette version 2020 est tout aussi... touchante, juste, et douce.


Desert Rose est à prendre comme il est, un EP surprise, un cadeau fait aux fans mais surtout un hommage réussi à quatre magnifiques chansons. Pas de réappropriation ni de réarrangements, juste une revisite moderne de quatre œuvres marquantes. Simplement sublime et délicieux puisqu'il tourne chez moi au moins une fois par semaine depuis sa sortie (08/05/2020).




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6