18356

CHRONIQUE PAR ...

132
Eudus
Cette chronique a été mise en ligne le 25 mai 2020
Sa note : 15/20

LINE UP

-Annika Jalkanen
(chant)

-Pasi Kolari
(guitare)

-Mika Minkkinen
(guitare)

-Teemu Oksanen
(claviers)

-Teemu Turkia
(basse)

-Kuha Sillanmäki
(batterie)

TRACKLIST

1) Who's Behind the Door
2) Lost Like Dreamers Are
3) A Rain Tonight
4) Heal
5) Ghost in the Family
6) Jubileum of my Sorrow

7) Satellites
8) Million Miles High
9) Draining
10) Happy New Year

DISCOGRAPHIE


For Selena and Sin - Overdosed on You
(2007) - gothique metal mélodique (surtout) - Label : Rebel monster records



Le titre d'ouverture de ce premier effort de For Selena and Sin est parfait pour introduire cette chronique. "Who's Behind the Door ?" Il s'agit d'un (énième?) groupe de metal mélodique un peu goth (mais très très léger) né dans les années 2000 (évidemment) et tentant de se faire une place au soleil, au sein d'un genre que les labels ont tué tout seuls à force de signer des combos à tour de bras. For Selena and Sin fut une victime comme tant d'autres, à la différence près qu'il s'agissait d'un groupe vraiment prometteur et ce Overdosed on You posait une belle première pierre à l'édifice.

Ne cherchez pas du metal symphonique grandiloquent, non, le sextet propose tout simplement un joli metal mélodique, pas forcément ravageur (bien que "Million Miles High" a tout du single putassier super bien foutu et diablement efficace). Les Finlandais ont plus misé sur l'ambiance sur ce premier effort (là où sont successeur se veut plus direct). Ainsi, une réelle touche personnelle s'installe dès "Lost Like Dreamers Are", un pont aérien embelli par une jolie mélodie le tout soutenu par une rythmique discrètement délicieuse. Alors bien sûr le combo ne ré-invente pas le genre et certaines propositions laissent un peu de marbre à l'instar de "A Rain Tonight", efficace mais assez commune. For Selena and Sin devient délicieux au fur et à mesure que les compositions se dévoilent notamment grâce à l'enchaînement du trio "Heal"-"Ghost in the Family"-"Jubileum of my Sorrow".
La première citée est une ballade, sublime tout simplement. Le cœur d'Overdosed on You est représenté par les deux suivantes. "Ghost in the Family", premier extrait, est le titre qui correspond bien au genre goth mélodique tel que le groupe se présente. Tempo assez lent, ambiance légèrement sombre, voix d'Annika moins lumineuse, le titre remplit tous les critères, la guitare est relativement en retrait malgré un léger solo. "Jubileum of my Sorrow" suit la cadence, bien que moins oppressante, plus explosive (notamment au niveau du riffing), c'est selon moi, la pièce centrale de cette première livraison, avec un refrain efficace sans tomber dans le cliché. Annika semble habitée. Et c'est l'un des points forts de For Selena And Sin : sa vocaliste. Celle-ci comble ses légers problèmes de justesse par une interprétation sans faille.
Alors bien sûr Overdosed on You n'est pas parfait, quelques propositions ne sont pas aussi réjouissantes comme "Satellites" petit point faible de l'album (notamment à cause des problèmes de justesse évoqués ci-dessus) est une composition plus classique dans son élaboration. "Draining" est légèrement en dessous également (chanson qui reprend beaucoup d'éléments des autres composant cet effort). Fort heureusement entre ces deux propositions se glissent l'excellente "Million Miles High", qui avait tout pour être une tuerie sur scène. Morceau le plus court, le plus rapide, le plus simple également. Enfin, le groupe conclut par une étonnante proposition, à savoir "Happy New Year". Piste la plus sombre et lourde de ce premier album, avec très peu de vocaux et une guitare solo omniprésente, une conclusion étonnante et déroutante mais qui fait clairement son petit effet. Ce genre d'effet qui, une fois l'écoute terminée, conforte cette idée de « hey mais ce petit groupe à vraiment un petit quelque chose, je m'y remets. »

Overdosed On You trouvera un petit écho qui permettra à la formation du Pays des Mille Lacs de proposer une nouvelle œuvre deux ans plus tard, avant sa séparation. Ce premier LP, sans être magique ni exceptionnel, est bien meilleur que la plupart de ce qui est sorti à cette époque, proposant une vision plus mélodique, plus posée, le tout interprété par une vocaliste au timbre plus qu'intéressant et qui n'en fait pas des tonnes.



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5