18273

CHRONIQUE PAR ...

132
Eudus
Cette chronique a été mise en ligne le 13 février 2020
Sa note : 12/20

LINE UP

-Zora Cock
(chant)

-Bart Winters
(guitare)

-Robin Koezen
(guitare)

-Frank Akkerman 
(basse)

-René Boxem
(batterie)

TRACKLIST

1) The Rooster's Crow
2) Mortal Remains
3) Beautiful Delirium
4) Madwoman in the Attic
5) Until Eternity-Orchestral Version

DISCOGRAPHIE


Blackbriar - Our Mortal Remains (EP)
(2019) - metal symphonique gothique metal alternatif/mélodique - Label : Autoproduction



Les revoilà. Les petits gaillards de Blackbriar offre, une fois de plus, un EP - celui-ci s'intitule Our Mortal Remains. Voilà. Car à force on n'a plus grand-chose à dire. Heureusement le groupe reste profondément charmant pour mériter qu'on y prête attention.

Effectivement, trois EP en trois ans, c'est particulier, surtout quand le sujet commence à tourner en rond. Si l’évolution entre Fractured Fairytales et son successeur était douce mais convaincante et pertinente, ce nouvel essai se révèle moins croustillant et marque un léger coup d’arrêt. Ceci dit le combo propose toujours ce doux et suave metal alternatif saupoudré de metal symphonique et mélodique avec une touche d’imagerie gothique (visuel, paroles, look). La part heavy, même parcimonieuse, est toujours là et fait plaisir à entendre au travers de petits soli ici et là (comme sur "Mortal Remains"), tout comme la piste d’ouverture grandiloquente ("The Rooster’s Crow" et ses orchestrations introductives imposantes).
On frétille enfin à l’écoute de "Beautiful Delirium", plus dramatique. Zora et son timbre cristallin et rauque à la fois donnant sa pleine mesure. Mais il faut attendre la fin de l’œuvre pour revenir aux fondamentaux et ce qui a fait le charme du combo. "Madwoman in the Attic" est moins emphatique, plus mélodique, plus pop mais, à l’instar d’"Arms of the Ocean" sur We’d Rather Burn, plus habitée. Le meilleur essai de ce troisième essai. Our Mortal Remains est une petite déception. Le talent est toujours présent. La recette du metal alternatif est respectée (notamment au niveau de la rythmique) mais après une seconde œuvre réussie, Blackbriar commence doucement à tourner en rond. Il serait temps de proposer une évolution et surtout un album à part entière.


Si vous appréciez et aimez les jeunes Néerlandais, nul doute que vous serez satisfaits par Our Mortal Remains. En quête de nouveauté ? Passez votre chemin. Envie de découvrir le quintet ? Préférez We’d Rather Burn.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2