18228

CHRONIQUE PAR ...

97
Winter
Cette chronique a été mise en ligne le 26 novembre 2019
Sa note : 18/20

LINE UP

-Alan Tecchio
(chant)

-Ronald John "Ron" Jarzombek
(guitare)

-Doug Keyser
(basse)

-Rick Colaluca
(batterie)

TRACKLIST

1) Instruments of Random Murder
2) The Eldritch
3)
Mayday in Kiev
4) The Fall of Reason
5) Control and Resistance
6)
Hidden Instincts
7) Life Cycles
8) Dangerous Toy

DISCOGRAPHIE


Watchtower - Control and Resistance
(1989) - thrash metal metal prog Techno-thrash !!! - Label : Noise Records



-Sûr que tu veux redorer ton image ?
-Oui, je vends pas un putain de bouquin ! Pas un ! Fais quelques chose, Jacques. T’as pas travaillé avec Mitterrand (prononcer « Mitran ») pour rien. Aide-moi.
-Oh mais ton problème est simple. Tu apparais comme un type bizarre, sombre, désagr…
-Stop ! Concrètement on fait quoi ?
-Tu me donnes carte blanche ?
-Banco.


-Eh bien bonsoir, bienvenue à cette édition spéciale de « Eternel, oui, mais tellement humain ! ». Ce soir, nous nous trouvons dans la Vallée de Chevreuse chez… Winter ! Cher Winter, bonsoir !
-Monsieur Winter, s’il te plaît. Et évite le cher. On n’a pas gardé les cochons ensemble.
-Coupez ! On la refait ! Et tu caresses le labrador avec un peu plus d’envie ! Vincent ! Des bûches dans la cheminée, mon petit ! Bien aimable, voilà.

Prise numéro 42.

-Mais donc, Monsieur Winter, derrière le fan de dark ambient et de fvneral doom…
-Plus expert incontesté que fan.
-Ahem… oui… donc derrière, tout ça, qu’en est-il de l’homme ? Parce que finalement, vous êtes avant tout… un homme !
-Ah je veux, mon neveu, et pas n’importe lequel !
-Ahem… je ne me référais pas à la taille de… mais plutôt à votre côté touchant, émouvant même.
-Ah, oui, aussi.
-Certes… On m’a laissé entendre que, le soir, au coin de cette même cheminée, vous vous laissiez aller à des rêveries, à de bons sentiments, tout en sirotant un verre de whisky…
-Du bourbon.
-Ha ha ha… vous êtes si drôle… Et pour les rêveries ? …
-Des rêveries, je sais pas. Mais par contre, du techno-thrash, oui.
-Du… techno-thrash…
-Mekong Delta et Watchtower surtout. Control and Resistance. C’est top.
-Comme c’est attendrissant… le froid Winter s’éprenant de cette musique si…
-Si technique. Avec tous ces riffs brisés, qui n’aboutissent pas mais en fait aboutissent réellement.
-Charmant…
-Et le chant suraigu d’Alan Tecchio. Tes tympans saignent avec un bonheur…
-Voilààà…
-Et attention, il chante aigu mais juste ! Frivole sur "Mayday in Kiev", poignant sur "The Fall of Reason"... Et puis la basse ! La batterie ! Ce sont tous des virtuoses. Et quoi de mieux qu’un quartet de malades pour parler d’événements aussi amusants que Tchernobyl ? Parce que Tchernobyl, dans le fond, c'est fun !
-Winter…
-Le plus fort dans tout ça, c’est cette manière de rester cohérent dans la complexité. Tu prends un truc comme "The Fall of Reason"... J’en viendrais presque à verser une larme devant une si belle mélodie. Verser une larme, moi, tu te rends compte ? Et "The Eldritch" ou "Control and Resistance" ? De vrais brûlots ! Mazette, mais quelle quantité de riffs, plus percutants les uns que les autres ! Et que de dialogues entre instruments ! La foison dans la discipline ! Parce que tu sais que pour moi, l’ordre et la discipline, c’est sacré !
-Winter ! Tu restes assis ! Ce bras ! Tu le baisses !
-Et ainsi de suite, et ainsi de suite, jusqu’au "Dangerous Toys", tout en menace, avec ses lignes de basse qui tuent. Quelle technique ! Prog, prog, prog ! Ah purée, j’en deviendrais presque altermondialiste avec toute cette variété, cette subtilité ! Je vais m’inscrire à une ONG, tiens ! J’en décrocherais presque les portraits du…
-Coupez ! Putain, coupez ! Vincent ! On coupe !

-Tu veux que je te dises, Jacques ? T’es un minable !
-Bien sûr…
-Non seulement je vends encore moins, mais j’ai les assoces au cul, les Social Justice Warriors se branlent en pensant à moi ! J’ose même plus ouvrir mon compte Facebook ! Tu es viré !
-Tant mieux. Plus facile pour moi de te l’annoncer dans ce cas : Shamash vient de me faire une proposition.
-Shamash ??
-Oui. Et plutôt juteuse, l'offre. Et puis, j’ai déjà un slogan « Brutal death ! Douce vie ! » L’opposition vie-mort, brutal-doux…
-Non mais j’ai compris, je suis pas neuneu !
-J’ai des doutes des fois, Winter. J’ai des doutes.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6