18045

CHRONIQUE PAR ...

100
Merci foule fête
Cette chronique a été mise en ligne le 10 décembre 2018
Sa note : 11/20

LINE UP

-Will Shaw
(chant)

-Terry Gorle
(chœurs+guitare)

-Op Sakiya
(claviers)

-Derek Peace
(basse)

-Raymond "Black" Schwartz
(batterie)

TRACKLIST

1) Man in the Sky
2) The Door
3) Here We Aren't
4) Synthetic Lies
5) Savior
6) Further and Farther
7) The Road to Palestine
8) Insomnia

DISCOGRAPHIE


Heir Apparent - The View from Below



« D.G.C.C.R.F.D.D.P.P.exD.D.C.C.R.F.etexD.D.S.V.JartaCerumenjécoute.
-Bonjour madame, euh... Je ne suis pas à la Répression des Fraudes ?
-Si monsieur, je viens de vous le dire. Voulez-vous que je détaille les sigles ? On peut même causer R.G.P.P. et M.A.P. si vous avez vingt minutes.
-Euh non, ça ira, je vous fais confiance et puis les collègues m'attendent pour le café.
-Ah, si vous m'appelez en plein travail, j'imagine que la question est d'importance.
-Hem ah ah, c'est à dire que je suis employé dans une grande firme de metal progressif de qualité et euh, et bien... En attendant la cargaison, je me fais suer comme un thrasheur à un concert de Marillion, voilà. Donc j'ai un peu de temps devant moi. Toute la vie, même.
-Moi pas, et si vous étiez tombé sur mon binôme, je puis vous assurer que vous auriez déjà une brigade trottinomobile aux fesses pour harcèlement téléphonique.
-Mais je n'ai encore rien dit !
-Justement, notre temps est précieux. Réactivité, efficacité, brutalité : tel est notre credo en ces temps de réduction du personnel. Les tergiversations sont interdites. Alors ?
-Je pense avoir été victime d'une tentative d'escroquerie.


-Pas possible ?! Expliquez-moi ça.
-On a tenté de me refourguer un album médiocre et...
-Ah ah ah !
-Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle.
-Hi hi hi, ouh ouh ouh ! Non mais ne faites pas attention, il y a une private joke qui court entre ma collègue et moi sur les gens de votre... euh, communauté. Eve ! Viens voir ! Attends, je mets le haut-parleur. Vous permettez, monsieur ?
-Mais enf...
-Merci. Écoute ça, ma belle, je te parie que c'est un de ces types qui croient mordicus que des Illuminati à la solde de la secte des Buveurs de Rooibos ont remplacé les membres de Dream Theater pour dissimuler la séparation du groupe.
-En même temps, il y avait des indices troublants. Tu as jeté une oreille sur leur quinze dernières réalisations ?
-Évidemment non. Je te rappelle que nous n'avons toujours pas reçu l'équipement anti-radiations létales que nous a promis le ministère en échange de notre vacation dans ce service.
-Le commissariat me manque.
-Moi aussi. Mais que veux-tu, c'est Naf-Naf qui avait raison : il vaut mieux éviter de construire des préfas en contreplaqué si on veut qu'ils tiennent debout après le premier orage. Le nôtre n'avait aucune chance de résister à la tempête Shakira.
-Dites mesdames, je ne vous dérange pas trop, ça va aller ?
-Commence pas à nous chauffer, le bobo ! Pendant que tu nous tiens la jambe, des milliers de gangs de deathcore s'adonnent aux pires exactions en toute impunité. Foi d'Eve Bombardo, ton histoire a intérêt à être intéressante. Sinon...
-Je vous avais prévenu, monsieur. Alors ?
-Alors c'est du lourd : on m'a soumis un soi-disant nouvel enregistrement de Heir Apparent.
-Il se paye notre trogne. J'en étais sûre ! C'est l'émission de canular téléphonique où on peut gagner un milliard d'euros à condition de placer les mots « Yngwie Malmsteen » et « humilité » dans la même phrase - le tout sans rigoler, c'est ça ? Ah ah !
-T'as perdu, là.
-Ce pari est impossible, tu le sais bien.
-Mesdames, avez-vous déjà vu un progueux faire de l'humour ?
-OK, vous marquez un point. Poursuivez.

-Dès le départ je me suis montré incrédule, étant donné que ça fait bientôt trente ans que la formation de Seattle n'a rien sorti de consistant.
-Attendez une minute. Eve, apporte-moi tout ce qu'on a sur ces gars.
-Pas la peine de vous fatiguer, hormis les démos, vous ne trouverez que deux LP : le premier est magnifique, le second donne envie d'aller finir sa vie dans le foie de Duff McKagan.
-Et tu dis que les mecs ont réapparu après trois décennies sans avoir donné signe de vie ? C'est incroyable, même Possessed, qui n'enregistre plus rien de neuf depuis les eighties, a fait des concerts.
-Heir Apparent aussi, mais de façon très sporadique. Il faut dire que la section nord-américaine n'a pas été épargnée par les coups du sort, entre maisons de disque défaillante, manager qui lâche l'affaire en cours de route, mésentente financière et artistique entre les musiciens – au point que son fondateur, le guitariste Terry Gorle, a fait un procès à ses collègues après s'être retrouvé sur la touche. Pourtant, ce sont les trois-quarts du line-up de Graceful Inheritance, le premier recueil si prometteur, qui sont crédités sur The View from Below, ce produit que l'on m'a présenté comme le troisième effort longue durée de l'Héritier Présomptif.
-Intrigant, en effet. Quel est le quatrième larron qui manque à l'appel ?
-Le chanteur, Paul Davidson. Son absence n'a rien d'étonnant, il avait dû jeter l'éponge quelques mois après la parution de Graceful Inheritance parce qu'il avait perdu sa voix.
-Décidément... Bon, c'est le titulaire actuel du micro qui vous fait croire qu'on a cherché à vous arnaquer ?
-Non, lui, à la limite, il est raccord avec le style originel. Toutefois...
-Tu lui reproches quelque chose, au hurleur ? Will Shaw... Je vois qu'il a fait les chœurs pour Ayreon. Moi je me serais méfiée, à ta place.
-Sa technique est difficilement attaquable, ses vocalises sont puissantes mais...
-Céline Dion aussi, vous savez.
-Voilà. il crie trop, trop souvent et trop aigu.
-Oui bon, on pourrait dire ça de Rob Halford pendant les années quatre-vingts, alors que Judas Priest était intouchable à l'époque. Il y a autre chose, non ? Les compositions ne suivent pas, je parie ?

-Vous êtes vachement perspicace ! Vous devriez entrer dans la police.
-Petit malin, va.
-Oups. Alors oui, mis à part "Savior", un bref titre énergique et les thèmes poignants de "Here we aren't" et "Further and Farther", les morceaux n'ont absolument rien à voir avec les cavalcades héroïques de Graceful Inheritance. Ni avec la mélasse hard fm de son successeur, ceci dit.
-D'où ton scepticisme sur l'authenticité de la marchandise ?
-Des chansons molles et interminables, des mélodies transparentes, un bassiste quasi inaudible, un six-cordiste qui semble jouer sous tranquillisants: tout contredit l'inspiration dynamique des débuts, qui a valu à l'époque des comparaisons flatteuses, mais pas forcément justifiées concernant le style abordé, avec Queensrÿche ainsi qu'un statut de guitar hero underground au jadis virtuose Terry Gorle. En plus, ils ont mis plein de synthés pour cacher la misère – pas aussi soûlants que sur le Sadist 2018, Tony Banks soit loué - mais qui soulignent surtout une écriture sans grande imagination. En revanche, la batterie de celui qui est censé être Raymond « Black » reste toujours aussi en retrait... Peut-être que ce sont bien eux, finalement ?
-Je lancerais volontiers une enquête mais vous savez, le heavy metal technique, de nos jours, ça ne fait pas suffisamment recette pour justifier la mobilisation d'une équipe. La direction ne suivra pas : « concentrez-vous sur les enjeux, ciblez les contrôles », voilà ce que la hiérarchie va nous opposer.
-Cette année, une bonne partie du budget a été consacrée à l'affaire Turbonegro - tout ça pour aboutir à la conclusion que ce sont bien les héros des punks à chien de Sankt Pauli qui ont commis l'un des meilleurs recueils de hard rock mélodique du millésime. Il y a eu le dossier Floor Jansen, aussi...
-C'est de ta faute, Eve, avec tes a priori sur les chouineuses de sympho-gothico-metal tout juste bonnes à faire péter leur décolleté sur des arpèges nunuches, que tu disais. Qu'est-ce que tu avais besoin de consacrer des heures supp' à cette armoire à glace batave qui a autant de point commun avec Sharon den Adel que Steel Panther avec le romantisme ?
-J'avoue, je n'avais jamais vraiment prêté attention à cette fille fantastique. Elle est ma nouvelle idole depuis que je me suis envoyée le Northward. Comment elle arrache le macadam là-dessus !

-Hum, excusez-moi : ça veut dire que vous allez classer mon signalement sans suite ?
-J'en ai peur. Considérez que
The View from Below est l'œuvre d'un collectif qui a connu trop d'avanies pour renouer avec son lustre d'antan et que sa parution constitue déjà un petit miracle en soi. Tout n'est pas mauvais là-dedans, si j'ai bien compris ?
-Rien n'est mauvais. Tout est quelconque.
-Chez moi, on dit « chiant ».
-Dis donc Eve, on en reparle de ton adhésion au fan club d'In Flames ? L'hôpital, la charité, tout ça...
-Rhô, ça va. Eh, le suspicieux en sous-pull, je te propose un deal : une rémunération confortable en pochons de camomille, des accès privilégiés à la trente-cinquième tournée d'adieu de Ange et en échange tu nous files des informations grâce à tes entrées dans le milieu. Tu crois que tu pourrais nous rencarder sur Neal Morse ? Le gonze pond vingt-cinq machins par an, ça sent le trafic de substances à plein nez.
-Est-ce que ça voudra dire que je serai obligé d'écouter TOUT ce qu'il fait ? Je ne veux pas mourir, je suis trop jeune pour un progueux: je n'ai que soixante-quinze ans !
-Je crains fort que vous devrez effectivement vous fader toute sa discogra... Monsieur ? Monsieur ? Ah, zut, il a coupé.
-On ne peut pas compter sur ces caves. Au moins, avec mes fans des Bérus nourris au shit dès le p'tit déj', il suffit de promettre une dose et tu as toutes les infos que tu veux.
-Est-ce que ce sera suffisant pour empêcher Sum 41 d'inonder le marché avec sa nouvelle came ?
-Ne rêve pas, déjà qu'on n'arrivera pas bloquer le prochain Rhapsody à la frontière... À quoi on sert, franchement ?
-Allez va, déprime pas, on a neutralisé Mastodon et Aqme - il y a déjà de quoi se réjouir, tu ne croi... D.G.C.C.R.F.D.D.P.P.exD.D.C.C.R.F.etexD.D.S.V.JartaCerumenjécoute. Non madame, pour la millième fois : Ghost n'est pas un groupe de black gothique satanique. Eh oui, c'est tout mou : vous vous êtes fait gruger, madame.
»


Un commentaire ? Un avis ? C'est ici.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6