18013

CHRONIQUE PAR ...

87
Malice
Cette chronique a été mise en ligne le 20 octobre 2018
Sa note : 14/20

LINE UP

-Misha Mansoor
(chant+guitare+programmation)

-Jake Bowen
(chant+guitare+programmation)

TRACKLIST

1) Fadeaway
2) Galaxy
3) Bloodfrenzy
4) Listening Post Alpha
5) Nothing to Hide
6) Shadow Devil
7) Over and Out
8) The Revenge
9) The Great Silence
10) The Vacancy

DISCOGRAPHIE

The Vacancy (2018)

Four Seconds Ago - The Vacancy
(2018) - electro - Label : Century Media



Lorsque l'on invente, il n'est pas rare que la créativité nous pousse à dépasser le cadre que l'on s'impose. Ces débordements sont souvent bienvenus. Il serait triste de fixer des limites à l'art. Forts de ce principe, Jake Bowen et Misha Mansoor - connus comme membres du groupe de metal progressif Periphery - se sont lancés dans un nouveau projet, usant de complicité et de leur amour pour la musique électronique. Ainsi est né Four Seconds Ago et leur premier album, The Vacancy.

Mansoor et Bowen sont loin d'être des amateurs, et l'écoute de The Vacancy le confirme : production léchée, sons finement choisis et ambiances travaillées contribuent à l'idée que le duo a mis du cœur à l'ouvrage pour le créer. Ainsi, les tracks qui le pavent sont plutôt longues pour de l'électro (autour des cinq minutes en moyenne), souvent le temps de développer l'ambiance des morceaux où se mêlent nappes de synthés, beats répétitifs et, parfois, voix éthérées. Le résultat ? Des compositions agréables et un album d'où se dégage une forte impression d'unité.

Hélas, cette sensation est à double-tranchant : certes, The Vacancy est cohérent mais il peut aussi se montrer ennuyeux. En effet, chaque pièce se fond avec la suivante et confère à l'album un aspect longuet, servi notamment par la taille des pistes (le dernier morceau, long de sept minutes, le confirme). Cela n'empêche pas de très jolis moments de poindre (l'entier de "Galaxy" en est empli) mais pourra lasser un auditeur impatient. Une façon de pallier ce défaut aurait été d'ajouter plus de chant, tristement absent, ou quelques soli ça et là. Mais peut-être cette répétition est-elle mûrement réfléchie et sert le style électronique du duo.


En définitive, le premier album de Four Seconds Ago est un joli essai, agréable sans être indispensable ainsi qu'un ajout rafraîchissant dans la discographie de Bowen et Mansoor. Après plusieurs écoutes, je conseillerais The Vacancy aux amateurs d'électro principalement. Les autres - qu'ils soient fans de Periphery ou simplement curieux - pourront peut-être y trouver leur compte, mais c'est à chacun d'en juger.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3