17942

CHRONIQUE PAR ...

106
Belzaran
Cette chronique a été mise en ligne le 26 mai 2018
Sa note : 14/20

LINE UP

-Julián Baz "Bazooka" Sánchez
(chant)

-Albert Requena Mateu
(guitare)

-Marc "Busi" Busqué Plaza
(guitare)

-Dani Ramis Castelltort
(basse)

-Javi "Carry" Carrión López
(batterie)

TRACKLIST

1) Get Out Of My Head
2) Leech Breeder
3) Technophiliac
4) Perseverance
5) Xenomorph Blood
6) Prince Of Saiyans
7) Leave Your God Behind
8) Cut The Shit
9) The North Remembers

DISCOGRAPHIE


Crisix - Against The Odds
(2018) - thrash metal old school pour geeks - Label : Listenable Records



Le thrash, trente ans après son apparition, garde ses adeptes. Si certains se contentent de recycler des riffs à n’en plus finir tout en conservant un son façon « huit bandes dégueulasses », d’autres cherchent à se moderniser suffisamment pour ne pas passer pour des vieux cons. C’est le cas des membres de Crisix qui, avec leur quatrième album, comptent bien vous mettre leur poing dans la gueule.

On ne va pas se mentir: Crisix reste un groupe de thrash metal qui puise sa source chez les glorieux anciens. On n’y trouvera pas une créativité monstre, ni une originalité dantesque. Les morceaux sont là pour distiller leur énergie, quitte à vous la bourrer de force ! Et c’est une fois cet aspect digéré que les nuances viennent s’ajouter à leur musique. Ainsi, "Get Out Of My Head" est un opener sans surprise. Ça attaque dur, c’est véloce, mais un peu bas du front. L’amateur sera heureux de prendre sa dose, mais l’inquiétude pointe : si tout l’album est du même acabit, on risquerait de vite s’ennuyer... Même chose pour le suivant "Leech Breeder" : le morceau est plus réussi, mais ça ne va pas bien loin. Heureusement, si les débuts se teintaient de hardcore, la suite se fait plus mélodique ("The North Remembers", "Leave Your God Behing", "Prince Of Sayains"). Cette dichotomie évite l’impression de redite imposée par le carcan initial. Chacun y trouvera sa préférence selon ses goûts. On aurait préféré que le tout soit mieux réparti, mais l’album est tellement court que cet écueil n’est pas si grave. Au bout des trente minutes d'écoute, on n’hésite pas à relancer la galette. Plutôt bon signe, non ?

Crisix ajoute un petit plus à sa musique: certains thèmes de ses chansons. Les métalleux sont rarement de grands paroliers, mais les gars sont suffisamment explicites pour titiller notre oreille. Ainsi, il suffit de regarder les titres du CD pour voir un côté geek pointer son nez ("The North Remembers", "Prince Of Sayains", "Xenomorph Blood", soit Game Of Thrones, Dragon Ball et Alien). Ainsi, certaines pistes prennent une saveur particulière. Si gueuler « The North remembers » vous parle, alors ce Againts The Odds est fait pour vous. On pourra citer aussi le pont de "Xenomorph Blood" et son « In space, no one hears you scream ». Pour la première fois, j’ai cherché à lire les paroles de l’album. Cela donne un soupçon d’originalité pour un style qui en a bien besoin. Car Crisix reste ancré très old school quoi qu’il en soit. Malgré un son moderne, tout ça respire nos jeunes années. Terminons par quelques mots sur le chanteur: son chant est très particulier. Un peu hardcore ou screamé. Pas vraiment du growl. Hurlé peut-être ? Particulier en quelque sorte. Il faut l’adopter et, au premier abord, ce n’est pas évident. Mais ses lignes de chant font beaucoup de bien à la musique du quintet. On pourrait le voir comme un point faible au départ, mais c’est l’inverse: il apporte un plus indéniable.

Against The Odds est une œuvre surprenante. Ancrée dans un thrash old school, elle n’en est pas moins teintée de modernité. Par petites touches discrètes, la formation espagnole enrichit suffisamment l’ensemble pour le rendre plus intéressant: un peu de hardcore d’un côté, un peu de mélodie par-là, des trucs de geek dans un coin… Si vous aimez le thrash, jetez-vous dessus, car dans la catégorie « je fais du thrash comme papa », ça fait partie du haut du panier.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6