17917

CHRONIQUE PAR ...

115
Djentleman
Cette chronique a été mise en ligne le 23 janvier 2019
Sa note : 14/20

LINE UP

-Ijam
(chant)

-Mizan
(guitare)

-Afwan
(guitare)

-Ady
(basse)

-Apeq
(batterie)

TRACKLIST

1) Never Regret
2) The Final Hope
3) Rise Above Hate
4) Strength From Within
5) Still Believe
6) For Better Days
7) Bring It Back (The Glorious Days)
8) We're Still Alive

DISCOGRAPHIE


Restraint - Rise Above Hate
(2016) - hardcore thrash metal metalcore malaysian hardcore - Label : Persistence Records



Les aventures de Djentleman le nomade repartent de plus belle en cette année 2019. Après une courte, mais nécessaire, pause, il repart en vadrouille. Et cette fois-ci, il s’est retrouvé sans faire exprès à plus de 10 000 km de sa niche pour vous dégoter une petite formation bien authentique. Selamat datang ke Malaysia.

Même ceux qui ont raté les cours de malaisien au collège et au lycée auront compris quel pays sera évoqué dans cette chronique. C’est bien de cette monarchie constitutionnelle, élective (oui, vous avez bien lu) et fédérale dont le groupe Restraint est originaire. De la capitale Kuala Lumpur plus précisément. Mais si, vous savez, cette ville qui abrite les Tours Petronas, les plus grandes du monde jusqu’en 2004. Avec ce papier, vous pourrez donc désormais crâner en mettant en avant une nouvelle connaissance en matière d’Asie du sud-est ! Inutile de commencer à énumérer les autres bandes provenant de ce pays, aucune n’est (re)connue, ne serait-ce même que pour les Malaisiens. Considérons donc Restraint comme une potentielle étoile émergente.
Entre nous, sans vouloir vous spoiler, Restraint ne postule nullement à la palme du groupe le plus original, le plus exotique ou plus fou de l’année. Non. Et si votre dévoué serviteur voyageur s’évertue à chroniquer le quintet asiatique, c’est parce qu’il s’agit d’un bon groupe de hardcore. Rien de plus, rien de moins. Et c’était loin d’être une partie gagnée après leurs premières œuvres. Car si le groupe débute à l'aube du nouveau millénaire, il faut attendre cinq ans avant que leur première démo ne voie le jour, six avant leur premier split, et sept avant leur premier album, Pure From Blood, sorti chez Dyslexia Records. D’une qualité exécrable, ces skeuds ne retiennent l’attention de personne. Il faut donc attendre neuf nouvelles années pour voir émerger ce Rise Above Hate, sorti chez le label de hardcore/metal malaisien Persistence Records.
Et quelle évolution durant cette décade mes chers lecteurs ! A commencer tout simplement par la qualité de production, passant d’un enregistrement lointain dans une cave malaisienne, à celui dans un studio professionnel. Et c’est loin d’être négligeable quand on veut mettre en avant une musique aussi énergique et vigoureuse, comme nous propose l’entrée en matière "Never Regret". Car pas la peine de chercher midi à quatorze heures, ce que Restraint nous propose, c’est du hardcore sans grande prétention si ce n’est de déchaîner les foules. "Still Believe" fait d’ailleurs parfaitement le boulot avec ses passages 2-step hyper entrainants. Sans citer la pléiade des piliers du hardcore dont se sont fortement inspirés les Malaisiens, on perçoit également deux autres influences importantes : le thrash de Slayer, et le metalcore mélodique de Caliban. Le meilleur exemple résidant dans l’excellent titre "For Better Days" et ses deux breakdowns qui feront l’effet d’une piqûre d’épinéphrine sur votre organisme.


Oui, Restraint reste un groupe de hardcore, voué à tout détruire sur scène. Et à en juger par ce Rise Above Hate, les gaillards doivent savoir s’y prendre comme il faut. Bien sûr, les huit titres de ce disque n’atteignent pas la demi-heure, comme le veulent les préceptes du genre. Ne manque plus qu’à prendre un peu plus de consistance tout en se faisant connaître hors des contrées asiatiques, et Restraint pourra gratter une place parmi le gratin du hardcore mondial. Sangat cepat les amis !



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7