17782

CHRONIQUE PAR ...

97
Winter
Cette chronique a été mise en ligne le 09 octobre 2017
Sa note : 13/20

LINE UP

-Jimmy Benson
(chant+guitare)

-Grant Burns
(guitare)

-Steve Montalto
(basse)

-Nonda Tsatsoulis
(batterie)


TRACKLIST

1) Eligos
2) Burn
3) Tears of Tragedy
4) The Afterlife
5) Impervious
6) Cross This Path
7) Sacrificed
8) Hellbent on Chaos
9) Created to Kill

DISCOGRAPHIE

Impervious (2017)

Mason - Impervious
(2017) - thrash metal - Label : Autoproduction



-  Bonjour Messieurs, brigade du thrash US. Votre documentation s’il vous plaît.
-  Notre… mais qu’est-ce qu’on a fait ?
-  Je ne le répèterai pas une deuxième fois : votre documentation. Vous ne voulez pas passez la nuit à écouter Load et Reload  en boucle, non ?
-  Oh ça va ! Pas la peine de s’énerver à ce point. Et pourquoi pas Death Magnetic pendant qu’on y est ? Ou le  Black Album…
-  Nous ne sommes pas si cruels, tout de même, mais ne changez pas de sujet !
-  Voilà… voilà… mais de quoi on nous accuse au juste ?

 
-  J’ai ici une plainte d’un fan veillant aux intérêts de notre communauté. Il signale l’usage d’un blast beat pendant huit secondes sur l’un des titres de votre nouvel album… Huit secondes…
-  Non mais je rêve ! Il y a des ces délateurs… pendant la guerre, je t’explique même pas ce qu’il aurait fait…
-  Vous niez ?
-  Non ! Mais enfin, c’était un petit blast de rien du tout ! Et Vektor ? Et Testament ? Vous les avez mis au trou à écouter le dernier Megadeth ?
-  Je vous demande d’arrêter  vos insinuations, nous ne sommes pas des barbares ! Nous ne faisons que notre devoir et nous assurons du respect des normes élémentaires concernant l’élaboration d’un thrash US de qualité. Je vous rappelle, de plus, que vous n’êtes même pas des citoyens américains…
-  Nous sommes Australiens ! C’est pas la Corée du Nord, hein ! Non et puis notre musique… je veux dire… vous l’avez écouté Impervious ? C’est pas du thrash fait dans les règles de l’art ? Le riff d’ouverture de "Tears of Tragedy", c’est de l’emocore peut-être ? Plus académique, tu meurs ! Et ma manière de scander les paroles ? C’est pas US, ça ? Et mon chant un peu haut perché ? Cette hargne ? Cette double grosse caisse ? Y pas un peu de Vektor, non ?
-  La hargne, parlons-en, vous sonnez quand même très raw…Quand j’entends "Cross The Path" ou "Hellbent on Chaos"… Bref, vous m’avez compris.
-  Non…
-  Je suis sûr que si je fouille votre cédéthèque, je vais trouver deux trois albums de Destruction ou de Sodom…
-  Et alors ? C’est un crime que d’écouter un peu de thrash allemand ? Je vous rappelle qu’une dose raisonnable d’influences germaniques est tolérée !
-  Et ce petit bridge sur "Alterlife" ou ce passage jazzy sur "Sacrifice" ?
-  Quoi ? Vous trouvez ça trop allemand ?
-  Ne jouez pas à l’imbécile avec moi... Ce passage sur "Sacrfice", on dirait du Cynic !
-  Et alors ? Ils sont Américains, non ?
-  Certes, mais ce n’est pas le plus bel exemple pour notre jeunesse… Bon… allez, vous avez de la chance, je l’ai écouté votre album. C’est de la bonne came, c’est solide et puis vous n’innovez pas franchement, donc ça va, vous devriez vous en tirer avec l’indulgence du jury. Y a quelques bons bris de nuque en perspective.
   

-  Vous voyez ? Donc on peut partir, Monsieur l’Agent ?
-  Steel, Agent Steel.
-  C’est très drôle, ça… donc c’est bon ? On a répète, là !
-  Pas si vite ! Les infractions commises sont tout de même bien  réelles, voici la citation, vous passerez devant le Judge, Jury et Executionner.
-  Il… il est sévère ?
-  Il est la loi. Mais dans votre cas, vous vous en tirerez avec quelques heures de travaux d’intérêt général…
-  Du genre ?
-  Je sais pas… Allez convaincre le Président que Nuclear Assault devrait être chanté dans les écoles du pays, par exemple…
-  Effectivement, ça ne semble pas trop difficile… Allez, à la revoyure, Agent Orange !
-  Faites attention, j’ai de l’humour, mais quand même…

 



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7