17632

CHRONIQUE PAR ...

99
Droom
Cette chronique a été mise en ligne le 22 février 2017
Sa note : 15/20

LINE UP

-Francisco Contreras
(chant)

-Esteban Jimenez Giron
(guitare)

-David Lopez
(guitare)

-Alberto Tocados
(basse)

-Alejandro Perez
(batterie)

TRACKLIST

1) Canción de E
2) Destruindos Juinos
3) Hijos de la Rabia
4) Interrogatorio
5) El Grito del Padre
6) Contigo
7) Un Hombre
8) Europa Muda

DISCOGRAPHIE


Exquirla - Para Quienes Aún Viven
(2017) - post rock flamenco - Label : Superball Music



Vous pensez qu'il n'est pas facile d'innover dans le domaine musical de nos jours ? Tentez d'expliquer cela aux membres d'Exquirla, regroupement du projet post-rock Toundra et de cet autre projet-réinventeur du flamenco, Nino de Elche. Leur collaboration inattendue, signée chez Superball, donne lieu à une gemme musicale hors du commun, et hors des sentiers pourtant balisés du post-rock.

L'écoute de Para Quienes Aún Viven donne l'impression d'un voyage. Ce qui frappe en premier lieu est bien la voix grave et belle de Francesco Contreras. Son timbre, conjugué à la beauté mélodique et sonore d'un chant exclusivement espagnol, évoque une incantation nocturne, une plainte triste et belle tout autant qu'emportée et vivante. Des passages de pures majestés sont fréquents et apparaissent au détour de chacune des pistes, rarement par surprise : qu'ils nous soient annoncés par une musique ascensionnelle souvent très inspirée ou que l'on s'habitue simplement à la présence de ces moments de grâce, que l'on guette après chaque accord.
Musique des courants et des vents, Para Quienes Aún Viven respire le plein air et l'espace extérieur. C'est d'un voyage, d'un beau pèlerinage dont il est question ici. Les forces sont ascendantes et se déploient - ainsi que l'exige le genre du post-rock - tout particulièrement en seconde partie de parcours, sur "El Grito del Padre" et plus encore sur "Un Hombre", probable meilleure piste du disque. Les connaisseurs retrouveront ici et ailleurs la saveur d'un Alcest (période des Souvenirs...) dans certains tremolo, dans certains arpèges - "Interrogatorio". Ces arpèges qu'utilise Exquirla lorsque le temps de se recentrer, de calmer le jeu, d'arrêter le cours des vents est venue, après une explosion de couleurs et avant la suivante.


L'apport d'un chant flamenco - porté par une voix riche et vivante - à cette musique, plus classique, faite de montées prenantes et de belles chutes est une réussite totale. La collaboration des artistes se transforme en un tout unique et mélangé, bien loin de la simple juxtaposition. Si toutes les pistes ne se hissent pas au niveau de la meilleure d'entre elles, force est d'admettre que rien ne vient noircir le tableau de ces beaux paysages.  Hautement recommandé, ne serait-ce que pour goûter à cette alliance peu commune.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4