17618

CHRONIQUE PAR ...

124
Shamash
Cette chronique a été mise en ligne le 15 janvier 2017
Sa note : 14/20

LINE UP

-Piotr "Peter" Paweł Wiwczarek
(chant+guitare)

-Marek "Spider" Pająk
(guitare)

-Tomasz "Hal" Halicki
(basse)

-James Stewart
(batterie)

TRACKLIST

1) Angels of Steel
2) Tempest
3) Prayer to the God of War
4) Iron Reign
5) No Gravity
6) Genocidius
7) The Army-Geddon
8) Feel My Pain
9) Parabellum
10) Send Me Back to Hell

DISCOGRAPHIE


Vader - The Empire
(2016) - death metal - Label : Nuclear Blast



Vader est un grand nom de la musique extrême qui a marqué de son empreinte l’histoire du death metal. Fer de lance de la scène polonaise qui a connu son apogée dans les années 1990, il a depuis perdu de sa superbe. Quelques sorties dispensables au début de ce nouveau millénaire ont eu raison de certains fans, qui se sont désintéressés des aventures des gars d’Olsztyn.

Après un regain de forme qui a pris la forme du puissant Welcome to the Morbid Reich, suivi d’un sympathique Tibi et Igni, que pouvions nous espérer d’un retour de Vader ? Ses membres allaient-ils confirmer leur retour sur le devant de la scène et se voir une fois encore auréolés de gloire ? Difficile de répondre catégoriquement à cette question. Une chose est cependant certaine : The Empire s’appréhende rapidement comme un disque aux qualités nombreuses. Alors, certes, ceux qui sont en quête constante de nouveauté et d’originalité passeront leur chemin. Pas sûr d’ailleurs que ces personnes se soient un jour intéressées aux Polonais. Ce qui est plaisant avec ces derniers, c'est l’habileté avec laquelle ils proposent une musique enlevée et nerveuse qui parvient le plus souvent à vous faire hocher la tête. Le pari est une fois encore tenu. Les titres sont des plus classiques mais très efficaces. Pas besoin de se torturer des heures ou de fournir une attention soutenue pour se rendre compte que le quartet est passé maitre dans l’art de placer des passages puissants et entêtants. On ne comptera pas le nombre de riffs simples mais bien placés, qui apporteront plaisir à l’auditeur. Trente-trois minutes suffiront à rappeler à tous que le collectif semble une fois encore en pleine forme et prêt à en découdre.

À l’image de son leader, Peter, qui a désormais franchi le cap du demi-centenaire, la formation fait preuve d’une maturité et d’un savoir-faire magistral. Rien n’a ici été laissé au hasard. Tout est millimétré et réfléchi. Le côté thrash est assez prononcé sur The Empire, à l’instar de "Iron Reign". Vader multiplie une fois encore les variations de tempi, passant du lourd "Send Me Back to Hell" au fulgurant "Tempest". Les titres se succèdent avec naturel et rien ne vient choquer l’oreille de l’auditeur, habitué à se faire molester par la troupe depuis maintenant plusieurs décennies. C’est d’ailleurs peut-être ce qui pourra rebuter les amateurs du genre. La prise de risque est ici proche de zéro. Vader a choisi de présenter des pièces brutales, avec pour leitmotiv l’efficacité. Aussi plaisant que soit l’ensemble, on regrettera parfois cette impression que le quartet exerce en pilotage automatique. Certains se réjouiront simplement de retrouver la section au top et attendront avec impatience de voir les musiciens fouler les planches, pour donner des versions live de ces morceaux, qui trouveront assurément leur place aux côtés des classiques.


The Empire est un très bon album de Vader. Rien de révolutionnaire certes, mais un death thrash maîtrisé qui devrait prendre une autre dimension en concert. Après plus de trente ans d’existence, Vader et Peter peuvent se targuer d’être encore dans une forme olympique et cloueront certainement le bec à certains jeunots qui espéraient prendre leur place sur le trône du death polonais. Vous savez ce qu’il vous reste à faire… « Join The Empire ».


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2