17492

CHRONIQUE PAR ...

109
S1phonique
Cette chronique a été mise en ligne le 14 septembre 2016
Sa note : 8/20

LINE UP

-Daniel J Finch
(guitare+claviers)

-Paul Jensen
(basse)

-D-Rock
(batterie)

+Invités

TRACKLIST

1) From Beyond
2) Can You Hear Me
3) Break Through
4) Phoenix
5) The Smile That Hurts
6) The Strange And Dark
7) This Is The End
8) Dvoid Of Light
9) Cthulu
10) Hate

DISCOGRAPHIE


The Devils Music - The Devils Music
(2016) - heavy metal metal symphonique black metal gothique Machine Of Filth & Cradle Head ? ? - Label : Coffee Jingle Records



Coffee Jingle Records nous propose cet album du nouveau groupe au nom peu original de The Devils Music. Il faut bien évidemment se méfier fortement des a priori sur le nom des groupes mais... Un coup d’œil sur l'artwork ne va pas forcément rassurer mais bon... La première piste passée on se dit que...Bref ! Chronique (c'est visiblement mal barré).

Un peu de courtoisie please ! Le groupe est un trio invitant tout au long des dix titres des chanteurs pour les accompagner dans leur compositions. Daniel J Finch , Ex Devilment, supporte intégralement le projet. On découvre à ce sujet que les titres présentés ici sont issus des sessions de composition du deuxième album de l'ex-combo précité. Avant de quitter les Anglais sympho-goth le type avait composé plus de vingt-cinq titres devenus de facto inutile à la séparation. A quoi bon cela pourrait il servir ? Ces idées sont réduites à dizaine puis réenregistrées en 2015 pour lentement produire et finalement sortir l'oeuvre décortiquée ici bas. Sans penser qu'il s'agisse d'un recyclage commercial de compositions non retenues à une certaine époque, il sera toutefois difficile de prendre plaisir à écouter cette succession de titres sans réel fil directeur et cela quel que soit l'état d'esprit avec lequel on se trouve lors de l'écoute. 
La multiplicité de chanteurs au style parfois différent n'est pas entièrement responsable tout autant dans le ratage de la release. Malgré une production de bonne augure les titres en eux mêmes ne parviennent pas à convaincre ni libérer suffisamment d'énergie pour se laisser séduire. Le mélange de genre aura trouvé sa limite. Comme si un Machine Head de la bonne époque avait décidé de taper le bœuf avec Cradle of Filth au dire du groupe. Avouez ! Vous avez souri... Sinon alors et c'est peut être là la réussite éventuelle mais peu probable: si l'auditorat a la capacité à s'approprier ce melting pot d'approche musical bourlinguant dans la gigote de genre, de chanteur et de rythme. (Blurp...Haut de cœur) 


Chroniquer c'est parfois souffrir :essayer de trouver des qualités à un album qui n'en a hélas pas et qui au final se révèle ennuyeux. Dommage d'autant que toute la matière première était disponible : compositions, musiciens, chanteurs. Peut être aurait-il fallu laisser moisir ces titres encore un peu plus pour en extraire sur le tard la perverse et délicieuse nature ? 


Chant:
From Beyond (Jambles Darby)
Can You Hear Me (Lee Margaillan)
Break Through (Ian Messy)
Phoenix (Jordan Fennell)
The Smile That Hurts (Caeser)
The Strange And Dark (Benjamin Skirka)
This Is The End (James Brett Marten)
Dvoid Of Light (Edwin "Wrything" Mascorn)
Cthulu (Vlad “Viper” Yasinsky)
Hate (Matt Golder)




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5