17478

CHRONIQUE PAR ...

97
Winter
Cette chronique a été mise en ligne le 29 août 2016
Sa note : 14/20

LINE UP

-Justin Bourdeau
(chant+guitare+programmation)

-Ana Dujaković
(claviers+basse)

TRACKLIST

1) Maroon Sea
2) An Oath to the Void
3) Between Appalachia and the Shield
4)
A Virulent Delusion
5) To Vega... Nebulous Anatomy

DISCOGRAPHIE


Astral Path - An Oath to the Void
(2016) - black metal atmosphérique - Label : Autoproduction



-  Capitaine Kirk, cette planète est étrange… Les habitants ne parlent pas… Ils hurlent… La pièce où nous sommes est remplie d’instruments métalliques…
-  Effectivement, tout cela me semble bizarre… Allô l’Enterprise ? Ici le Capitaine Kirk. Pas celui des films pourris, le vrai capitaine Kirk des années 60 avec son pyjama jaune d’époque. Il me semble que nous nous sommes télétransportés sur une planète inconnue où… Mais qui êtes-vous ? lâchez-moi !
-  Bon les deux zozos là, vous dégagez maintenant, on est en pleine séance d’enregistrement ! J’appelle la sécurité ! Et qu’est-ce que vous foutez en pyjama ?


Pour voyager dans l’espace, il y a mieux que le visionnage des vieux épisodes de Star Trek – surtout que la vue prolongée de la tenue des protagonistes peut entraîner de graves lésions de la rétine et/ou des troubles psychologiques majeurs. Les gens pleins aux as peuvent essayer de s’inscrire sur un la liste d’attente pour le prochain voyage touristique intersidéral. Si vous ne disposez pas de ces moyens financiers et que vous aimez le metal obscur, An Oath to the Void fera l’affaire. Titre de l’album et des morceaux, pochette, son où la réverbération procure une sensation d’éloignement fort à propos, le duo canadien – à ne pas confondre avec les Italiens du même nom, dont le death metal incite beaucoup moins au voyage cosmique  - fait passer un message assez clair à l’auditeur : « le vide cosmique, c’est notre trip ». Qu’il n’aime ou qu’il n’aime pas, l’auditeur en question ne pourra que confirmer qu’Astral Path est un nom qui sied parfaitement au black metal atmosphérique proposé ici. Le duo se situe parfaitement dans la ligne si chère au diffuseur « Atmospheric Black Metal Albums » de youtube – que son nom soit loué dans toutes les langues du multivers !
Comme tous ses petits camarades de l’infinie playlist du type en question, Astral Path maîtrise son sujet et la joue paisible. Même si le blast est abondamment utilisé, les guitares ne font pas vraiment mal et le chant non plus, confortant l’idée que la jolie intro de plus de trois minutes est une véritable déclaration d’intention. An Oath to the Void, qui a le mérite de ne pas s’éterniser, s’écoute d’une traite et séduit par sa qualité mélodique et son côté très homogène. Cette homogénéité est bien étendue également la principale faiblesse de l’album, puisqu’il est difficile d’extirper un titre du lot. On notera quand même l’aspect foncièrement nostalgique de "Between Apalachia and the Shield" et une poussée temporaire de sauvagerie sur "A Virulent Delusion" le bien nommé. Avec ses chœurs finaux un peu épiques,  on pourrait presque y voir  le meilleur morceau, ce qui semble être un peu paradoxal – il dure moins de quatre minutes, rendez-vous compte… -  mais pourrait également indiquer qu’Astral Path serait apte à passer en mode plus violent si Ana et Justin le souhaitaient. Pour conclure, An Oath to the Void est un album maîtrisé, agréable et relativement lisse avec tout ce que ça implique de connotations positives et négatives.

 
Forcément, si vous cherchez le riff qui déchire où le hurlement faisant passer Dictius te Necare pour du Charles Trénet…   mais dans ce cas vous ne seriez pas en train de lire ces lignes. Astral Path signe une première œuvre fort spatiale et fort agréable. Pas de monument du genre au programme, mais du travail bien fait. Les Canadiens semblent savoir également faire plus mal et peut-être qu’un jour l’envie leur prendra de faire un album plus agressif. Ce jour là, je serai également au rendez-vous.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2