17105

CHRONIQUE PAR ...

125
SpaceGoat_
Cette chronique a été mise en ligne le 04 septembre 2015
Sa note : 12/20

LINE UP

-Chris McMahon
(chant) 

-Andy Marsh
(guitare)

-Sean Delander
(guitare+basse)

-Lee Stanton
(batterie)

TRACKLIST

1) Absolute Genocide 
2)
Light Bearer 
3)
Holy War
4)
Coffin Dragger 
5)
Fur And Clauw
6)
Deliver Us To Devil
7)
Emptiness
8)
Violent Reckoning 
9)
Child Of Sorrow 
10)
Naked And Cold 
11)
Vengeance




DISCOGRAPHIE

Hate (2013)
Holy War (2015)

Thy Art is Murder - Holy War
(2015) - death metal deathcore brutal - Label : Nuclear Blast



Après trois ans d'attente, les Australiens de  Thy Art Is Murder sortent enfin leur dernière galette... Le groupe revient en force avec Holy War pour le plus grand plaisir de vos oreilles (ou pas) sous fond de breakdowns qui viennent tout droit de l'enfer et de riffs destructeurs ainsi que des blasts beat à ne plus savoir quoi en faire . A l'heure ou le deathcore devient plutôt lourd  avec des groupes qui n'ont aucune originalité et qui se ressemblent les uns les autres...

L'artwork est plutôt sympathique..Les nuances de bleu et de noir donnent une bonne impression de profondeur ainsi que le visage de l'enfant dans l'ombre qui montre la noirceur ainsi que la négativité. L'album nous plonge dans un concentré de haine, de violence et de brutalité... Cet opus a été produit par Will Putney (Northlane, After The Burial (R.I.P Justin Lowe), Upon A Burning Body). Pour ce qui est des  morceaux, "Light Bearer" et "Holy War" étant apparus avant la sortie de H.W. sur YouTube, n'étaient pas une découverte mais donnaient une forte envie de pouvoir écouter l'album et un bon avant goût avec un peu de peur tout de même. Sur le clip de"Holy War" il y a une représentation de la censure, du mensonge, de la guerre ainsi que de la manipulation et de l'endoctrinement...Ce qui est la représentation parfaite de l'opus et les thèmes développés par les protagonistes tout au long de la guerre sainte.
Dès le début, l'auditeur est plongé dans une atmosphère assez pesante avec l'intro de "Absolute Genocide" qui fait quand même pas mal penser à celle de "Reign Of Darkness".  Le quintet australien nous offrent même un featuring avec Winston McCall le frontman de Parkway Drive sur Coffin Dragger ! Ce qui est plutôt compréhensible venant de deux groupes australiens assez populaires. Mais alors ça donne quoi du Winston McCall dans du Thy art me direz vous... ? Cela ne sonne pas trop mal et rend même un peu le morceau mélancolique si on en croit la guitare derrière le chant de Winston. Puis tout d'un coup "Emptiness" et là c'est la stupéfaction ! Un début oriental ( oui oui j'ai bien dit oriental ) qui vous plongera dans le désert... A la fin de cet opus il y a un morceau bonus qui ne propose hélas rien d’extravagant si ce n'est qu'il contient l'un des breakdowns les plus lourds. Que ce soit pour les breaks, les riffs et les parties de batterie, le tout sonne comme leur deuxième album. 
Cependant chaque membre maîtrise parfaitement son instrument avec une technicité qui reste irréprochable ainsi que CJ qui vous fera frissonner avec sa voix monstrueuse. The Adversary sorti en 2010 restera parmi ces trois albums le meilleur avec leur premier EP Infinite Death sorti en 2008 (en tant que chanteur Brendan van Ryn) de tout ce qu'ils ont pu sortir ! The Adversary leur permettra d'ailleurs d'obtenir une signature chez Nuclear Blast. Qu'on soit d'accord : T.A.I.M a son côté bien à lui...Ses ambiances ainsi que ce son typique qui sont en quelque sorte leur marque de fabrique.. Mais que fait le groupe à l'heure ou le deathcore est en plein déclin? Ont-ils prit trop d'assurance en se disant qu'ils étaient chez Nuclear Blast ? Ou ont-ils prit le risque de faire un deuxième Hate en se disant que les fans allaient bien aimer ? D'après eux, "Holy War" serait leur ressenti sur ce qu'il se passe actuellement dans le monde et serait une sorte de guerre contre le racisme, l'homophobie ainsi que l'endoctrinement et de diverses choses que vous pourrez voir tout au long de l'album.


Cet opus passera ou cassera auprès des fans. Il manque d'originalité musicalement parlant, ce qui est vraiment dommage. . L'album reste néanmoins plutôt sympa avec de bonnes parties bien lourdes qui vont permettre de se prendre une bonne claque en live. C'est aussi le plus propre de toute leur discographie.. Thy Art is Murder a bien sa place dans ce style mais reste quand même super proche du précédent opus, ce qui est évidemment lassant et très ennuyeux. . .



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3