17012

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été mise en ligne le 22 mai 2015
Sa note : 13.5/20

LINE UP

-Vrede
(chant)

-Exord
(guitare)

-Legion
(basse)

-Blizzard
(batterie)

TRACKLIST

1) En hedensk kriger
2) Your Gods Fall
3) Chained by Flesh
4) I Am Death
5) Den kannibalske hærskare
6) Den kristne stank
7) Ihjelslår
8) Himlen tils blods

DISCOGRAPHIE


Plage - Den Kristne Stank
(2015) - black metal - Label : Independent



Bon, on vous voir venir, donc cessons les simagrées et coupons très court à tous les mauvais jeux de mots : non Plage ne veut pas dire « plage », mais bien fléau en danois, ne vous attendez donc pas à voir débarquer quatre branleurs en tongues et bronzés. On parle plus nordiste, Danemark et Allemagne pour une troupe d'adorateurs de l'art noir. A priori des mecs plutôt pâlots.

Les présentations étant faites, amorçons la descente dans la musique. Plage pratique un black metal d’obédience classique, et plutôt très classique qu'autre chose. Les bases posées, il faut savoir d'où viennent les inspirations du groupe. Alors au petit jeu des comparaisons, Carpathian Forest et Leviathan le suédois ressortent. Certainement tout un tas d'autres groupes, mais malheureusement la mémoire de votre serviteur butte sur les noms. Seulement, vous l'aurez déjà compris aux noms évoqués, on s'inspire de groupes de black très purs (on parle du Carpathian Forest de Strange Old Brew) donc forcément l'originalité ne sera pas la caractéristique première des Allemands-Danois. Soit, c'était attendu, donc aucune révélation ici-bas.
Les riffs sont tous... classiques, mais admirablement composés. Si tout sonne comme ce qu'on est en droit d'attendre du genre, le plaisir est réel à leur écoute. Ils sont bien trouvés et au final il est difficile de les coincer. Plage sait ce qu'il faut faire pour composer du bon black metal et ne s'en prive pas une seconde. Il suffit d'écouter "I Am Death" et "Den kristne stank" pour avoir deux excellents exemples. Riffs glacés, simples et efficaces et pourtant vecteurs d'une atmosphère prenante et relativement variés. Les rythmes utilisés sont au diapason puisque si le blast beat revient à intervalles régulier, les tempos plus lents et les roulements de double pédale sont tout autant présents. Bref, le groupe ne se refuse rien et ne fonce pas bêtement tête baissée.
S'il faut reprocher quelque chose à Plage, ce sera inévitablement du côté de l'originalité car celle-ci est absente, mais ça c'est le point de départ de cette musique. Seulement, la personnalité pointe à l'horizon et la qualité des compositions est bien là. Ajoutez à ceci une maîtrise instrumentale qui permet de couvrir aisément la gamme des rythmes abordés, un chant dans le ton et vous serez comblés. Si vous êtes amateurs de black metal s'entend. Le son est froid comme on est en droit de l'attendre et de l'exiger, peut-être un poil trop synthétique sur la batterie, appréciation personnelle, et laissant étonnamment une place au soleil (rires) à la basse, écoutez donc la délicate "Ihjelslår". Parlant d'originalité, le groupe en acquiert un peu en se laissant aller aux volûtes du groove (un peu comme Carpathian Forest finalement).


Conclusion facile si vous aimez le black metal traditionnel : donnez une écoute attentive à ce nouveau venu du Nord, il ne vous décevra pas. Les autres n'auront cure d'un groupe qui ne peut s'adresser à eux, et qui ne veut s'adresser à eux.

Un commentaire, un avis ? C'est ici


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1