16988

CHRONIQUE PAR ...

124
Shamash
Cette chronique a été mise en ligne le 30 avril 2015
Sa note : 14/20

LINE UP

-Mona Miluski
(chant)
 
-Ingwer Boysen  
(guitare)
 
-Christian "Shi" Pappas
(guitare rythmique)
 
-Constantin Wüst
(basse)
 
-Thomas Wildelau
(batterie)

TRACKLIST

1) 2Steps Blueskill
2) Breaking Goat Mountains
3) Black Waters
4) Fire in the Sun
5) In Veins

DISCOGRAPHIE


High Fighter - The Goat Ritual (EP)
(2014) - stoner stoner-sludge - Label : Independent



Être reconnu par ses pairs. Une chose que nombre de musiciens espèrent et attendent parfois en vain. High Fighter n’aura, pour sa part, eu besoin que de quelques semaines pour susciter des éloges de l’un des papes du stoner, en la personne du légendaire John Garcia (chanteur de Kyuss, Slo Burn et Unida entre autres).  L’adoubement par l’un des maîtres du genre est-il justifié ?

La rapidité est un terme qui colle parfaitement au groupe. Formé durant l’été 2014 à Hambourg, ce dernier n’a pas perdu de temps. À peine quelques semaines plus tard, il sortait son premier EP The Goat Ritual. Œuvrant dans un registre où stoner et sludge se taillent la part du lion, les Allemands instillent d’autres éléments à cette solide base musicale. Les riffs puissants sont légion, comme en témoigne “Black Water“, qui fera assurément secouer les têtes. Comment ne pas mentionner également “Fire In The Sun“ qui aurait légitimement pu être écrit par Down ou autres pontes du style?  Certes ces riffs puissants ne sont pas marqués du sceau de l’originalité, mais ils sont vraiment bien amenés et font souvent mouche.
À ces passages efficaces vient s’ajouter ce qui fait l’originalité du quintet : les vocaux. Derrière le micro, Mona Miluski, propose un large spectre en la matière, capable de passer d’agression en règle, avec des cris proches du metal extrême, à des moments plus calmes, où sa voix mélodieuse prend le dessus, donnant un côté blues à l’ensemble.  L’auditeur se voit alors transporter dans des univers divers, grâce à la polyvalence de sa chanteuse. Bercé par des moments purement stoner, il se retrouve écrasé par des riffs lourds un instant après. Malgré son jeune âge, la troupe, composée de personnes expérimentées, sait faire plier toute velléité de résistance.
Aucun détail n’a d’ailleurs été ignoré. Un coup d’œil rapide à la pochette devrait convaincre les plus sceptiques sur la volonté affichée d’être pris au sérieux par le groupe. La production est également de bonne facture, seyant parfaitement à la musique élaborée par les Hambourgeois.  Pour des titres enregistrés en quelques semaines, cette qualité a de quoi surprendre. L’on songe à ce que le quintet pourrait offrir en prenant plus de temps. L’urgence de la composition et de l’enregistrement ne se fait pas sentir, The Goat Ritual affichant les grandes qualités de High Fighter.

Pour un premier essai, force est de constater que les Allemands ont un potentiel énorme. Avec un peu plus de maturité, nul doute qu’ils seront capables de se faire une place au soleil dans un genre musical pourtant rempli de bonnes formations. Alors faites confiance à votre serviteur (ou à John Garcia) et laissez une chance à High Fighter.



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6