1616

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 13/20

LINE UP

-Kristof
(chant)

-Richard
(guitare)

-Grams
(guitare)

-Tom
(basse)

-Mike
(batterie)

TRACKLIST

1)Mythological Bloodbath
2)Colossal Titan Strife
3)Submission
4)Opplomak
5)With Eaque Sword
6)Aeternum Pharaos Curse
7)Haterealm
8)Monumental Carnage
9)Phaeton
10)Kronos
11)Infernal Worms Fields

DISCOGRAPHIE


Kronos - Colossal Titan Strife
(2003) - brutal death - Label : Xtreem Music



La France peut se targuer d’avoir une scène Death Metal plutôt active en ce début de vingt et unième siècle avec des groupes comme Benighted, Imperial Sodomy, Forum, et même Kronos depuis 1997. Evidemment l’accès aux studios et aux technologies mises en œuvres pour des productions toujours plus pleines et bourrines permettent de tels afflux. A l’oreille, Kronos possède tout d’un grand : la technique, la brutalité, le son, la démarche extrême et une envie de faire bien pour faire du mal… Son Colossal Titan Strife est donc une belle pièce. Seul petit bémol à ce beau tableau : qu’est-ce que Kronos apporte de plus ? En quoi pourra t-on retenir ce groupe après plusieurs écoutes ? La question est posée.

Kronos va plus loin dans l’exécution avec son Colossal Titan Strife, en comparaison à ses précédentes productions. Le son est surprenant d’excellence (bravo au label Xtreem Music) et les arrangements plutôt sympas. Ce Colossal Titan Strife nous glorifie d’un Death Metal Brutal aux influences clairement Heavy, n’enviant rien à Crytposy ou encore Severe Torture; et emprunte quelques plans au Grind, comme pour saupoudrer le tout d’un peu plus de violence. Les plans Heavy sont le moteur de titres comme "Submission". Colossal Titan Strife est une masse lourde et pesante. La voix de Kristof, entièrement dédié à sa fonction, joue facilement la carte du caverneux à souhait, s’essayant de temps en temps à des plaintes plus criardes, certes un peu moins convaincantes mais permettant d’aérer les compositions.

La technique et l’agressivité des guitares sont à remarquer sur cet album, spécialement dans les titres "Opplomak", "Aeternus Pharaos Curse" et "Phateon". Tranchés, rapides, précis, les riffs sont de bonne facture et se permettent quelques soli de bons goûts, tels des lames de fer tranchant un bon bout de chair… Je reviens un instant sur "Phateon", un des titres les plus sympa de l’album ; d’abord par sa violence mais surtout par l’originalité de sa structure, en constante évolution, se laissant aller à des passages Thrash, très découpés, rythmiquement très bons, et son final inspiré. Le titre "Phaeton" rapproche avec aisance Heavy lourd et Death Metal Brutal. La fusion est réussie, aidée par un batteur plutôt talentueux et un chanteur classique mais dont le brutal devoir est rempli avec dévotion. Les passages lourds se font plus présents sur ce titre lui conférant une profondeur intéressante. Le final est là aussi excellent offrant une décélération progressive, grasse et maîtrisée, un bon moment.

Au delà de cette pêche, de cette violence déversée dans le soucis d’efficacité, la seule déception à l’écoute de cet album vient de l’impression de déjà-vu. On n’est pas vraiment surpris par ce produit (attention, on peut très bien en être tout de même satisfait pour tous les éléments décris plus haut…), et au bout d’une dizaine d’écoutes, on aurait envie qu’avec tant de qualités, le groupe nous fasse encore plus part de toute sa personnalité, kit à en décevoir quelques-uns. Le sceau de Kronos serait alors posé sur une scène qui est malheureusement pour beaucoup ultra productive et acharnée.


Le Death Metal de Colossal Titan Strife reste néanmoins de très bonne facture et se trouve parmi les groupes les plus dévastateurs en Europe, après le destructeur Titan’s Awakening sorti en 2001 chez Warpath records. A noter que Kronos n’abandonne pas son concept mythologique et traite ici de la lutte entre les titans de Cronos et les dieux de Zeus pour régner en maître sur le monde.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2