1572

CHRONIQUE PAR ...

16
Kroboy
Cette chronique a été mise en ligne le 30 janvier 2008
Sa note : 11/20

LINE UP

-Steve « Zetro » Souza
(chant)

-Gary Holt
(guitare)

-Rick Hunolt
(guitare)

-Rob McKillop
(basse)

-John Tempesta
(batterie)

TRACKLIST

1)Impact Is Imminent
2)A.W.O.L.
3)The Lunatic Parade
4)Within The Walls Of Chaos
5)Objection Overruled
6)Only Death Decides
7)Heads They Win (Tails You Lose)
8)Changing Of The Guard
9)Thrash Under Pressure

DISCOGRAPHIE


Exodus - Impact Is Imminent
(1990) - thrash metal - Label : Capitol Records



Cette fois ça y est ! Après quelques années de galère sur son ancien label, marquées tout de même par un succès certain, Gary Holt accède enfin en 1990 à ce qu'il considère comme le St Graal à l'époque (même s'il en reviendra rapidement) : un contrat avec une major. Surfant sur le succès de Fabulous Disaster, Exodus rejoint des pointures comme Megadeth dans les rangs de Capitol Records, et ne tarde cette fois pas à donner un successeur à l'album qui l'a ramené sur le devant de la scène.

Le problème avec Exodus, c'est que c'est un peu les Richard Gasquet du thrash. Ben oui, on voudrait les soutenir en permanence à fond, parce qu'on sait qu'ils ont pondu des chansons voire des albums extraordinaires, et qu'ils sont capables de nous refaire le coup à tout moment. On sait qu'ils ont dans leur besace des gimmicks qui les différencient de la masse un peu trop uniforme des autres combos thrash. Tenez, quand ils se la jouent porte-parole de la Sécurité Routière sur "Impact Is Imminent", qui nous rappelle la stupidité et les dangers de la conduite en état d'ivresse. Ou quand, sur l'intro et le refrain de "A.W.O.L.", ils nous servent un riff sur un étonnant faux rythme qui entre dans votre tête pour ne plus en sortir. Donc oui, on les aime bien Exodus. Mais placer des espoirs en eux, c'est surtout prendre le risque de supporter un groupe qui ne sera jamais parvenu à exploiter totalement un potentiel proche du top niveau mondial. La faute à une inconstance rare, et à un manque de combativité qui les pousse à se contenter de morceaux bâclés au lieu de se défoncer sur tout l'album. Et au final, on en ressort avant tout avec une grande frustration.

Surtout que Impact is Imminent est un album qui manque d'une ligne directrice claire. Exodus semble hésiter constamment entre continuer son bonhomme de chemin artistique et assurer le coup en proposant des recettes proches de celles qui ont fait le succès de Fabulous Disaster. Résultat, on se retrouve avec un titre comme "The Lunatic Parade", nouvel hommage aux fans après "The Toxic Waltz". Sauf que cette dernière retranscrivait efficacement la folie furieuse des concerts, alors qu'ici on se cogne un morceau lent et pataud. En le plaçant en 3ème position, Exodus coupe lui-même les pattes d'un album qui n'était pas si mal parti, mais qui ne s'en relèvera pas. Le reste est une litanie de morceaux parfois sympa, et souvent banals voire inaboutis ("Objection Overruled" dont la fin tombe comme un cheveu sur la soupe). Il y a bien quelques idées sympa, comme cette tentative aux limites de la fusion sur "Within The Walls Of Chaos" mais qui se retrouve noyée entre une longue intro et une seconde partie insipide. On touche même le fond sur "Changing Of The Guard", qui traite de la chute du dictateur roumain Ceaucescu (!) et qui nous offre un des refrains les plus pitoyables de la carrière d'Exodus.

Heureusement, il y a quand même un peu de biscuit à se mettre sous la dent sur cet album. On a déjà évoqué le classique mais efficace "Impact Is Imminent", et le plus surprenant "A.W.O.L.". Il y a également "Only Death Decides", qui est à coup sûr la meilleure tentative de faire revivre l'esprit de Fabulous Disaster. On y retrouve en effet cette irrésistible patte groovy dans les riffs, surtout au niveau du refrain. Voilà un morceau qu'on aurait à peine remarqué sur l'album précédent, mais qui figure ici parmi les temps forts, signe d'une baisse de régime significative sur ce Impact Is Imminent. Citons aussi "Heads They Win (Tails You Lose)", longue pièce abordant le démon du jeu et l'enfer vécu par les joueurs compulsifs (Exodus a souvent fait fort au niveau des paroles). Indéniablement, voici là le morceau le plus ambitieux mais aussi le plus réussi de l'album, signe que Holt et ses potes n'ont pas encore complètement perdu la main pour pondre des refrains posés sur lesquels Souza peut mettre en valeur son timbre nasillard. Malheureusement, fermez le ban, ce sera tout pour cette fois. Oui, vous avez bien compté : seulement 4 vrais bons morceaux sur 10…


Avec Impact Is Imminent, Exodus poursuit sa carrière en dents de scie, où les grandes déceptions succèdent aux espoirs les plus fous. On pensait que le groupe avait trouvé son style définitif sur Fabulous Disaster, mais il n'a pas su exploiter ses atouts sur cet album un peu trop précipité (pas aidé par l'addiction notoire des musiciens non plus). Malheureusement, cette fois, Exodus ne dispose plus des ressources nécessaires pour enrayer son inexorable déclin, comme le confirmera peu de temps après le sinistre Force Of Habit. La fin est proche…


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3