1545

CHRONIQUE PAR ...

6
Lord Henry
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 16/20

LINE UP

-Andi Deris
(chant)

-Michael Weikath
(guitare)

-Markus Grosskopf
(basse)

-Uli Kusch
(batterie)

-Roland Grapow
(guitare)

TRACKLIST

CD 1
1)Intro
2)We Burn
3)Wake Up The Mountain
4)Sole Survivor
5)The Chance
6)Why ?
7)Time Of The Oath
8)Future World
9)Dr Stein

CD 2
1)Before The War
2)Mr Ego (Take Me Down)
3)Power
4)When The Rain Grows
5)In The Middle Of A Heartbeat
6)Perfect Gentlemen
7)Steel Tormentor

DISCOGRAPHIE


Helloween - High Live



Les puristes doivent s'y faire: Michael Kiske a bel et bien deserté l'équipe des citrouilles. Et quoi de mieux qu'un live, mêlant classiques et nouveau matériel, pour établir le nouveau line-up d'Helloween comme définitif? Les deux albums sortis avec Andreas Deris au micro, Master Of The Ringset Time Of The Oath, ont peut-être déplu à certains true fans, mais on ne peut rien enlever à leur qualité certaine. La sortie de ce High Live paraît donc logique. Sur ce double CD joliment soigné par ailleurs, c'est le témoignage d'un groupe de nouveau sur les rails après quelques annéees d'incertitude qui brille.

Andi Deris vient de Pink Cream 69, d'où lui vient ce que l'on perçoit, dans ses compositions comme dans son chant, une «hard FM touch» des plus sympathiques. Les deux albums pré-cités l'ont bien démontré. L'enjeu était surtout, pour lui, de prouver qu'il était à même de remplacer Monsieur Kiske sur scène, tout de même le domaine de prédilection des citrouilles. De ce côté, aucun souci: ce live est très vivant, Andi semble très à l'aise dans sa communication avec le public, et fait preuve d'une énergie très communicative. Il faut l'entendre pousser la foule dans ses derniers retranchements pendant "Power" ou "We Burn"... Certes, tous ces moments forts du show sont préparés à l'avance, mais le résultat paraît si naturel et tombe si bien qu'on en oublie les motivations premières. On peut reprocher à Andi d'avoir quelque peu "corrompu" les citrouilles en faisant valoir son attitude et sa gueule de rock-star pour midinettes, mais son jeu de scène frise l'irréprochable.

Pour ce qui est des morceaux en eux-mêmes, il est certain que, ayant un timbre différent de celui de Michael Kiske, les "Eagle Fly Free", "Dr Stein" ou "Future World" changent de tête. Les classiques d'Helloween ne peuvent pas ne pas apparaître dans un de leurs concerts, aussi on a une petite pensée nostalgique à l'écoute de ces monuments, même si l'interprétation de Helloween nouvelle mouture n'est pas sans qualité... C'est évidemment vers Deris que tous se tournent en 1996, et c'est à lui que je pense. Les autres, bien rôdés, maîtrisent leur sujet à merveille; en particulier Uli Kusch et Markus Grosskopf, fournissant une section rythmique infernale, qu'en dépit de quelques défauts de production de batterie dûs à l'exercice live, on ne peut que saluer. Les gratteux ne sont pas en reste, et les parties instrumentales des extraits de Time Of The Oath conservent leur magie intacte ("Wake Up The Mountain", "Steel Tormentor", "Before The War", et d'autres encore).

Que dire d'autre, sinon que les extraits de Master Of The Rings passent également de façon magistrale le cap de la scène... "Where The Rain Grows", "Mr Ego", "Perfect Gentleman", ou même la ballade "In The Middle Of A Heartbeat", qu'Andi interprète seul face au public, guitare en main... Ces chansons ne sont pas les meilleures d'Helloween, cela ne fait aucun doute. Mais le groupe découvre, sans renier son glorieux passé, son nouveau visage, pour lequel l'arrivée d'Andi Deris a été déterminant. Si bien qu'à l'époque de ce live, Helloween est parvenu à redevenir un combo influent. Il s'attachera par la suite, avec plus ou moins de succès, soit à se rapprocher de ses racines (Rabbits Don't Come Easy, Keeper Of The Seven Keys: The Legacy...) soit au contraire à s'en éloigner (Better Than Raw, The Dark Ride), alors qu'il nous livre ici un compromis idéal. Essai concluant, bienvenue à Andi.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6