1390

CHRONIQUE PAR ...

10
Beren
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 16/20

LINE UP

-Jonas Renkse
(chant)

-Anders Nyström
(guitare)

-Fredrik Norrman
(guitare)

-Mattias Norrman
(basse)

-Daniel Liljekvist
(batterie)

TRACKLIST

CD n°1 :
1)Teargas
2)Right Into The Bliss
3)Criminals
4)Help Me Disappear
5)Nerve
6)The Future Of Speech
7)Ghost Of The Sun
8)I Am Nothing
9)Deadhouse
10)Passing Bird
11)Sleeper
12)Sulfur
13)No Devotion
14)Chromé
15)A Premonition

CD n°2 :
1)Dispossession
2)Cold Ways
3)Nightmares By The Sea
4)O How I Enjoy The Light
5)Evidence
6)March
7)I Break
8)For My Demons
9)Omerta
10)Tonight's Music
11)Stalemate
12)Wait Outside
13)Fractured
14)Sweet Nurse
15)Black Session

DVD Live at Krakow
1)Ghost Of The Sun
2)Criminals
3)Teargas
4)I Break
5)I Am Nothing
6)Sweet Nurse
7)Tonight'S Music
8)For My Demons
9)Chrome
10)Future Of Speech
11)Complicity
12)Burn The Rememberance
13)Evidence
14)Deadhouse
15)Murder

DISCOGRAPHIE


Katatonia - The Black Sessions



Ceux qui détestent Katatonia peuvent passer leur chemin, cette nouvelle sortie des Suédois ne les enchantera pas plus que d'habitude. The Black Sessions est en effet une compilation sur deux disques de tous les meilleurs titres de la seconde période dans la discographie du groupe, à partir de Discouraged Ones, sorti en 1998, jusqu'à Viva Emptiness, sorti en 2003, plus les différents EP sortis entre temps. La première période, assez anecdotique, à part un Brave Murder Day de toute beauté, a été compilée au sein du box Black Yester Days, sorti il y a deux ans. C'est une excellente initiative de la part de Peaceville Records que d'éditer cette compilation, à l'artwork très joli au demeurant, surtout que le noyau principal de ce box est constitué d'un DVD live enregistré en Pologne en 2003. La musique et les images, que demander de plus, surtout que Katatonia est assez avare de ce genre de matériel?

Les deux disques ne sont pas édités dans l'ordre chronologique du groupe, c'est ainsi que l'on retrouve des titres issus des différents albums sur chaque disque, formant un tracklisting très homogène. Il faut dire que la musique de Katatonia s'est considérablement enrichie depuis Brave Murder Day, avec Mikaël Äkerfeldt (Opeth) au chant à cette époque, Jonas Renkse assurant les backing vocals et la batterie. Le changement de style a été radical, passant d'un doom/death très lourd à une musique toute aussi sombre mais plus aérienne. La voix de Renkse va en effet comme un gant à la musique très personnelle de Renkse, son chant clair à la fois plaintif et lumineux seyant parfaitement aux compositions éthérées que propose Katatonia. Mais depuis ce changement de style, Katatonia s'est juste amélioré techniquement, ayant apparemment trouvé son créneau: un dark metal sensible, à fleur de peau, évoluant finalement que par touches très fines, mais toujours dans le bon sens.

Parmi le tracklisting très alléchant de ce box, on retiendra tout particulièrement "Teargas", "Tonight's Music" et "The Future Of Speech", trois des meilleurs morceaux du groupe sur Last Fair Deal Gone Down (2001), qui, pour moi, représente leur meilleur album, avec Viva Emptiness. "Tonight's Music" est vraisemblablement le meilleur morceau que Renkse ait composé au sein de Katatonia, doté d'un refrain sublimissime. Ces morceaux reflètent l'équilibre alors parfait entre guitares et sensibilité à fleur de peau. Le chant de Renkse, unique, ne s'est d'ailleurs jamais fait plus personnel que sur cet album, point culminant d'une carrière malheureusement trop méconnue. Différents morceaux de Viva Emptiness, tels que "Criminals", "Ghost Of The Sun" ou encore "Evidence" sont proposés sur The Black Sessions, montrant que Katatonia a voulu se remettre en question sur cet album, avec entre autres le retour du chant death, des guitares moins atmosphériques et des compositions plus torturées, tout aussi ambiancées, mais légèrement en deçà de Last Fair Deal Gone Down.

L'ensemble du box est à l'image du groupe: secret, émotif et torturé intérieurement. Les trente compositions qui forment cette compilation, réalisée en accord avec le groupe (preuve de qualité), sont le miroir de l'état d'esprit de Renkse, qui ne s'est jamais autant livré qu'avec Katatonia. Et le secret étant le leitmotiv de Renkse, il est d'autant plus surprenant de voir le groupe se mettre à nu lors de ce concert enregistré à Cracovie en 2003. Tourné dans une atmosphère intimiste, ne faisant pas de fioritures, ce concert est en tous points remarquable. L'image est très nette sans être trop lumineuse, le montage très correct, formant souvent de longs plans sur les différents musiciens (le lightshow est à ce titre nickel) et le son rend hommage à la musique du groupe.

Le cas Renkse est différent: très tendu, à la timidité maladive, le mystérieux chanteur passe la majeure partie de son temps à fixer son micro, à taper de la main sur la cuisse et à chanter les yeux fermés. Il chante certes parfaitement bien, l'attention est fixée sur sa personne, mais l'énergie du show est plutôt retranscrite par la vivacité des instruments et des compositions. Là encore, c'est un quasi-sans faute, la set-list enfilant les meilleurs morceaux du groupe comme des perles. Surtout, quel pied de voir enfin "Teargas", "Tonight's Music" et "Burn The Rememberance", transfigurés en live... Et enfin, la cerise sur le gâteau: "Murder", la perle doom/death du groupe, jouée en intégralité, avec le chant death, en conclusion-feu d'artifice (le groupe se lâche enfin, Renkse y compris) de ce trop court concert (soixante-dix minutes)!


The Black Sessions est au choix inutile (comme toute compilation, finalement) ou parfaitement indispensable, juste pour ce concert (témoignage de l'intégrité de ce groupe unique et loin d'être reconnu à sa juste valeur), qui est à la fois hypnotique et un fait trop rare pour ne pas être souligné. Pourquoi se priver, alors?


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6