1370

CHRONIQUE PAR ...

6
Lord Henry
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Chitral Somopala
(chant)

-Gus G.
(guitare)

-Petros Christo
(basse)

-Stian Kristoffersen
(batterie)

-Bob Katsionis
(claviers)

TRACKLIST

1)Kill To Live
2)Beware The Beast
3)Tyranny
4)The Forgotten Memory
5)Hateworld Hero
6)Escape From Tomorrow
7)Feast Of The Savages
8)Burn In Hell
9)Perished In Flames
10)Land Of Eternity

DISCOGRAPHIE


Firewind - Forged By Fire



Firewind est l’un des projets du guitariste grec Gus G., que l’on connaît déjà pour avoir officié dans Dream Evil ou Mystic Prophecy. Firewind, autant le dire tout de suite, est sans doute la meilleure de ces trois formations. Tout le talent du guitariste se condense dans cet album, à la fois plus mélodique et plus rock que ses homologues, et qui bénéficie surtout des qualités d’interprétation des autres membres du groupe, notamment l’excellent Stian Kristoffersen (Pagan’s Mind) à la batterie et le non moins excellent Chitral Somopala (ex-Avalon) au chant.

Oubliez le power-metal lourdingue de Mystic Prophecy. Firewind, à côté, fait figure de travail d’orfèvre, bien qu’également arrangé de façon plutôt sobre. Stian Kristoffersen n’a pas besoin de faire appel à toutes ses aptitudes derrière ses fûts, car la musique de Firewind est tout de même bien moins alambiquée que celle de Pagan’s Mind, mais le batteur norvégien confirme sur Forged By Fire tout le bien que l’on pensait de lui. La section rythmique qu’il compose avec le bassiste Petros Christo est diablement solide et concise, avec néanmoins ces petites approximations lors des transitions, qui loin de ruiner l’ensemble, apportent une touche d’humanité à son jeu. Speed, heavy, mid-tempo, tout est passé en revue avec une efficacité étonnante. Ce type est à surveiller!

Le Sri-lankais Chitral Somopala amène une touche exotique à Firewind. Du temps d’Avalon, son timbre de voix chaud et envoûtant avait propulsé les Allemands hors du tableau des groupes de heavy progressif de seconde zone. Déjà alors, les comparaisons avec Klaus Meine de Scorpions étaient monnaie courante. Il est vrai que la ressemblance est parfois troublante – écoutez donc le refrain de "Hate World Hero" - mais c’est moins évident ici, car le p’tit Chity chante de façon beaucoup plus agressive. On est bien loin des clones de Michael Kiske ou de Rob Halford… Sans doute possible, l’un des principaux points forts de Firewind. Rares sont les combos de heavy mélodique traditionnel pouvant se targuer d’avoir une voix aussi… rafraîchissante. Une bouffée d’air.

Et puis bien sur, il y a Gus G. A l’écoute de l’instrumental "Feast Of The Savages", on se rend bien compte que ce garçon a du talent. La production lui fait honneur cette fois, contrairement au tâcheron Mystic Prophecy. On retiendra surtout de cet album ses soli impressionnants, qui ont vraisemblablement tapé également dans l’oreille de James Murphy (ex-Death, ex-Testament, etc.) et de Marty Friedman (ex-Megadeth), deux special-guests de choix sur Forged By Fire. Tous les morceaux sont mis en valeur par ses parties instrumentales.

En terme de composition en revanche, Gus G. reste classique: du heavy bourrin avec "Kill To Live", du refrain catchy avec "Tyranny" et "The Forgotten Memory", du speed avec "Beware The Beast", ou encore de la ballade langoureuse avec "Land Of Eternity", que les scorpions teutons, justement, n’auraient pas renié. Chity Somapala est particulièrement brillant sur ce dernier titre, très à l’aise dans ce registre lisse et expressif. Le claviériste Bob Katsionis fait preuve de perspicacité dans ses interventions et ajoute au heavy-metal du groupe un peu de couleur, sans pour autant submerger de nappes une musique qui doit rester brute. "Feast Of The Savages" et "Land Of Eternity", en particulier, n’auraient toutefois pas la même saveur sans son doigté.


Trois studios ont été réquisitionnés pour l’enregistrement de cet album, à cause de la distance qui sépare les membres du groupe, mais le mixage fait bien passer la pilule. Volontairement vintage, la gratte de Gus G. en tire bon profit. Forged By Fire est déjà le troisième album du groupe et préfigure peut-être, avec l’arrivée de Chitral Somapala, la route vers le succès pour ce all-star international band. A essayer.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4