1367

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 10/20

LINE UP

-Rob Moratti
(chant)

-Mladen
(guitare+basse+claviers)

-Lawrence Falcomer
(guitare)

-Michael Shotton
(batterie)

TRACKLIST

1)High Tension Wire
2)Two Different Worlds
3)Angel Of The Lake
4)Beauty And The Beast
5)Hearts On Fire
6)Hollywood Drama
7)Sunset At Dawn
8)Something More Than This
9)Who's Going To Love You Now
10)Listen To Your Heart
11)Half Way Home

DISCOGRAPHIE


Final Frontier - High Tension Wire
(2005) - hard FM - Label : Frontiers Records



Ah, un groupe de chez Frontiers Records, il y a même le mot Frontier dans le nom! Tout de suite, on sait à qui on a affaire. Troisième album pour une réunion de mecs qui commencent à devenir des vétérans de la scène rock mélodique, refrain connu. Mine de rien, le duo que forme Rob Moratti au chant et Mladen à la guitare et à la basse (Von Groove, Triumph, 24K) travaille ensemble depuis presque dix ans. L'expérience, ce n'est pas ça qui leur manque.

Un des gros avantages des groupes de chez Frontiers, c'est le niveau de qualité qui reste constant, malgré le nombre important de combos signés et un style musical désuet aux yeux du grand public. Le grand professionnalisme dont font preuve des groupes comme Final Frontier justement, associé au savoir-faire et à l'expérience (voire à l'ancienneté) des musiciens font que l'on évite les écueils des petits labels. Ces derniers ont un peu trop tendance à signer à tour de bras d'obscurs groupes underground aux compétences parfois plus que douteuses. Chez Frontiers donc, c'est comme dans les boites d'intérim, on ne recrute que les candidats déjà expérimentés. Certaines productions sont anecdotiques, mais on touche rarement le fond.

C'est le cas de Final Frontier, du rock mélodique qui reprend à la lettre toutes les ficelles des années 80. Très bonne production, on aurait pu craindre qu'elle soit synthétique vu le style pratiqué, mais non. Les vocaux haut perchés du chanteur rappellent ceux de Steve Perry de Journey. Le mimétisme avec Journey en devient même embarrassant sur "Who's Going To Love You Now", tempo bluesy et véritable réplique du classique "Lovin' Touchin' Squeezin'". On pensera aussi à STYX pour les choeurs très typés et à Yes sur les chansons acoustiques ("Angel Of The Lake", "Beauty And The Beast"); le maniérisme du chanteur dans ses intonations évoquant fortement celui de Jon Anderson.

Après, au risque d'être banal dans mes propos, c'est une question de goût: on aime ou on n'aime pas! Non, je ne prends pas de risques, je n'ai pas de couilles, mais que voulez-vous? Il faut bien reconnaître que tout ceci est rudement bien imité, bien composé, bien produit, bref rien à redire. Quelques morceaux sont même très plaisants, comme les choeurs sur "Something More Than This" ou le rock de "Hearts On Fire". En général, ce disque ne surprendra pas les habitués des années 80 de groupes comme Yes, Kansas, Wishbone Ash, puisque tous les gimmicks y sont présents. Alors ma note sera de 10 / 20, car j'apprécie les qualités de ce disque (professionnalisme, qualité d'écriture et d'interprétation, production) mais pas ses défauts (absence de personnalité, choeurs pas très naturels). Notez que le contraire aurait été inquiétant.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7