1334

CHRONIQUE PAR ...

13
Dupinguez
Cette chronique a été mise en ligne le 18 novembre 2007
Sa note : 13/20

LINE UP

-Dani González
(chant + guitare)

-Tino Hevia
(guitare)

-Víctor Fernández
(clavier)

-Pedro Junquera
(basse)

-Rafa Yugueros
(batterie)

TRACKLIST

1)Invocation
2)The Dark Side
3)A Hero Reborn
4)Slaves Of Fear
5)Blood Brothers
6)Prisoners Of Fate
7)Echoes Of The Past

Elegy:
8)Part I. Confrontation
9)Part II. Light Between The Darkness
10)Part III. Agony

11)Legend

DISCOGRAPHIE

The Dark Side (2007)

Darksun - The Dark Side
(2007) - metal symphonique - Label : Metal Heaven



2007, un groupe plutôt méconnu excepté dans son pays d'origine (l'Espagne), sort un album de metal symphonique. Derrière cette affirmation d'une banalité affligeante se cache l'histoire d'une formation qui n'en est pourtant pas à son coup d'essai, mais qui tente pour la première fois de s'imposer un Europe en passant de l'espagnol à l'anglais au niveau des paroles, espérant ainsi passer de succès d'estime à succès international.

Après l'habituelle, sempiternelle, incontournable, éternelle introduction symphonique, on peut dire que ça commence plutôt bien, par un "The Dark Side" (la chanson) bien accrocheur aux orchestrations peu fines mais efficaces, aux chœurs bien imposants comme il faut. Classique mais efficace. On est tout de suite mis dans de bonnes dispositions pour la suite de ce The Dark Side dont le titre d'une originalité douteuse ne laissait rien deviner. Mais méfiance tout de même, attendons de voir la suite. Car effectivement, le second titre "A Hero Reborn", est un bis repetita de la piste précédente en moins inspiré dont on se serait bien passé. Par contre, niveau son, la surprise est plus que positive. On comprendra bien vite pourquoi en voyant le nom de Dennis Ward associé à la production et que l'on connait déjà pour son travail avec Angra ou Pink Cream 69. D'ailleurs, il est a noter que le mixage des instruments date de 2005, année de sortie originelle de ce El Lado Oscuro, internationalisé pour l'occasion. Seules les pistes de chant ont donc été réenregistrées.

Et c'est un certain Dani González qui s'en charge. Au plaisir ou déplaisir de certains, c'est selon. Car, sans remettre en cause la justesse de sa voix, son timbre est tout de même très peu original et utilisé de manière assez grossière. On a l'impression d'entendre une énième tentative de copie de plus des grands du genre, ce qui a tendance à lasser. Autre erreur de jeunesse, la double pédale de Rafa Yugueros (dont l'utilisation est plus que fréquente) semble avoir un son irrégulier, ce qui est flagrant à l'écoute de la fin de "Slaves Of Fear". Mais passés ces quelques défauts, force est de reconnaître que la musique proposée ici est de qualité. Certes, les Espagnols sont loin d'inventer l'eau chaude (on peut même parler d'absence quasi-totale d'innovation), mais les passages instrumentaux sont de manière générale de qualité. À noter également la participation prestigieuse de Peavy Wagner de Rage sur "Prisoners Of Fate", preuve que la formation s'est déjà fait un petit nom sur la scène européenne. Le combo s'essaie également à une trilogie un poil plus ambitieuse, mais rien qui ne se détache outre mesure du restant de ce The Dark Side.


Un bon album de metal symphonique sans prétention, voilà ce qu'est tout simplement ce dernier effort des Espagnols. Mais cela ne suffira surement pas à faire de Darksun autre chose qu'un groupe de première partie, évoluant perpétuellement en seconde division. Pourtant, le potentiel y est, reste à trouver quelque chose d'un peu plus innovant, faute de quoi les pontes du genre ne risquent pas d'être inquiétés.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3