1322

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été mise en ligne le 18 novembre 2007
Sa note : 14.5/20

LINE UP

-Heitham Al-Sayed
(chant)

-Olivier Millot
(guitare)

-Thomas Dommange
(basse)

-Renaud Lemaitre
(batterie)

TRACKLIST

1)Dog To Man Transpositions
2)Drowner
3)Metastasis in the Corpse
4)Sewn Receptorts
5)V Is for Victory

DISCOGRAPHIE


In The Guise Of Men - In The Guise Of Men (démo)
(2006) - néo metal metal prog - Label : Autoproduction




In The Guise Of Men officie depuis 2005 et leur premier album ne devrait pas tarder. C'est donc l'occasion rêvée de revenir sur la première démo de ce groupe français qui pratique un métal progressif moderne et catchy, aux antipodes des clichés habituellement liés à ce genre. Sorti en 2006, ce recueil de cinq titres assez longs (vingt-cinq minutes de musique au total) trace les grandes lignes de ce qui pourrait très bien constituer une des grosses surprises du début d'année 2008.


Dès qu'on parle de métal progressif on pense à de la descente de manche démonstrative et autre soli de pitch. In The Guise Of Men est clairement en dehors de cette approche : leur métal est surtout extrêmement inventif et s'il est virtuose c'est en termes de rythme uniquement. Les riffs de guitares sont ainsi très souvent brisés et complexes, les patterns de batterie sont hyper fouillés et les breaks sont légion. On trouve un nombre très impressionnant de plans dans chaque titre... mais tout cela n'empêche pas la musique d'être super catchy et accessible. La formation ne crache absolument pas sur certains éléments propres au néo et bon nombre de plans donnent envie de headbanguer furieusement . "Drowner" fait très mal en ce sens : le placement rythmique guitare / batterie / basse est incroyablement carré et précis, imprévisible dans son côté tordu... mais foncièrement entraînant, surtout que les petites mélodies de guitare sont totalement hypnotiques quand elles arrivent. Avec le refrain mélodique qui s'incruste dans le cerveau direct c'est une vraie réussite.

Si le tout n'est pas réellement violent (le son de guitare rythmique est d'ailleurs le point faible de la prod de cette démo par ailleurs correcte) il est par contre énergique, et la musique d'In The Guise Of Men donne souvent l'impression qu'elle va dépoter en live. L'exception vient des riffs Meshuggiens de "Metastasis In The Corpse", compo cérébrale entrecoupée ça et là de plans contemplatifs. "Sewn Receptors" enchaîne bien les sections tordus pré-citées et des moments plus pop, alors que "V Is For Victory" présente des arpèges réellement envoûtants. Par contre il est temps de dévoiler le gros problème du groupe : le chant. Heitham Al-Sayed a beau ne pas être le premier venu (Senser tout de même) son chant mélodique est une source de souffrance : noyé de réverb, il manque cruellement de précision et donne l'impression de forcer en permanence, surtout quand il monte. Sa voix dérape également dans les graves ("V Is For Victory") et il semble au final n'être à l'aise que lorsqu'il rappe. C'est vraiment dommage car ce travers gâche des compositions bourrées de bonnes idées.


On finit par presque s'y faire à force mais y'a pas : découvrir tant de potentiel pour le voir plombé par un chant pas à la hauteur est frustrant. Al-Sayed est peut-être un bon rappeur chez Senser mais il n'a pas les épaules pour chanter dans un groupe de cette envergure, du moins sur cette démo. Espérons qu'il aura fait des progrès démentiels pour la sortie de l'album, car dans le cas contraire In The Guise Of Men risque de voir son parcours freiné. Croisons les doigts...


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4