1296

CHRONIQUE PAR ...

1
Blackmore
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 19.5/20

LINE UP

-Steve Walsh
(chant+piano)

-Kerry Livgren
(guitare+claviers)

-Robbie Steinhardt
(chant+violon)

-Phil Ehart
(batterie)

-Dave Hope
(basse)

-Rich Williams
(guitare)

TRACKLIST

1)Carry On Wayward Son
2)Wall
3)What's on My Mind
4)Miracles Out of Nowhere
5)Opus Insert
6)Questions of My Childhood
7)Cheyenne Anthem
8)Magnum Opus

DISCOGRAPHIE


Kansas - Leftoverture
(1976) - pop prog - Label : Epic Records



C'est en naviguant sur le net que je me suis rendu compte du très petit nombre de fan de Kansas. Alors que toutes les autres formations prog de la belle époque sont très bien représenté, pour Kansas c'est quasiment le néant ! Pourquoi ? Bonne question. A cela je dirais que trop peu de personnes on eu l'ocasion d'écouter comme il le fallait Leftoverture. D'ailleurs la plupart des «vieux de la vieille» vous le diront clairement : Leftoverture est un vrai chef d'oeuvre. Peut être même l'un des meilleurs album tout groupe prog confondu de l'époque ! Et pourtant de prime abord le travail de Kansas sur cet album paraît plutot pop rock, en fait il n'en est rien et Kansas n'est pas qu'un Saga bis (rien de péjoratif la dedans, Saga est un grand groupe).Au contraire Kansas a developpé un style très particulier qui trouve son essence dans cet album.

Mais analysons un peu ce que nous propose ce groupe si talentueux. Tout d'abord Kansas varie grandement les styles. On trouve deux grandes mouvances dans l'album les morceaux purement progressifs et les autres mélange de pop assez prononcée et de prog. Parmi les morceaux pop-prog on trouve "What's on my Mind", "Opus Insert" et "Question of my Childhood". Trois morceaux qui seraient tout a fait communs s'il n'y avait pas cette " «touche»,ce lyrisme si présent dans Kansas. En effet, dans ces morceaux il y a toujours un moment de grâce, un passage superbe. Mais cela est moins vrai pour "What's on my Mind" qui rejoint alors plutot un style plus developpé dans les premiers albums de Kansas et qui est certainement le seul morceau véritablement dispensable de l'album. Un autre point important est le fait que ce sont des morceaux légers placés justement entre les morceaux plus ambitieux. Une façon de garder une homogéinité bien venue. Passons a "Carry on Wayward Son", morceau supra connu et imparable. Ce morceau est d'ailleurs présent en substance dans le medley de Dream Theater sur A Change of Seasons. Un morceau inclassable. Remplie de soli, on y trouve à plusieurs reprises un break au piano-chant absolument splendides. Il y a ensuite "The Wall". Un morceau superbe, orchestré d'une façon sublime avec comme appui un thème simple et triste. Ces deux morceaux ne peuvent cependant pas vraiment être classés dans les catégories mentionnées ci-dessus.

Passons aux morceaux purement progressifs avec trois chef d'oeuvres du genre. Tout d'abord "Miracle Out of Nowhere". Le morceau monte en puissance pour finir dans un final assez heavy. Les passages instrumentaux sont splendides et ludiques, les lignes vocales pleines d'émotion...bref un vrai régal. "Cheyenne Anthem" est selon moi la quintescence même de Kansas. Avec ce morceau tous les ingrédients de ce groupe si particulier sont réunis. Des passages instrumentaux grandioses, des break, de la guitare sèche et surtout, surtout des mélodies d'un lyrisme et d'une mélancolie indescriptibles. Le thème tenant a coeur au groupe, ils ont réalisé avec ce morceau quelque chose de fantastique. Les paroles sont d'une simplicité et d'une beauté tétanisante. Le morceau se finit dans un final d'une infinie tristesse. Le meilleur morceau de Kansas selon moi et l'un des meilleurs tout court que j'ai entendu. On fini enfin avec LE morceau de Kansas, "Magnum Opus". Comment dire, ce morceau vaut a lui seul l'achat du CD (déja que le reste est d'une qualité inespérée). Une pièce maîtresse du progressif. Ou plustot l'une des toute première pièce de heavy prog jamais faites. Ce morceau de 8 min quasi entièrement instrumental s'éloigne des travaux faits par les ténors du genre alors (style Yes ou Genesis), pour se diriger vers... ce qu'a fait Dream Theater avec son "Metropolis part 1" ! Et oui a l'écoute de ce morceau on comprend tout de suite pourquoi Kansas fait partie des références de Symphony X ou de Dream Theater (même si celle de Rush est bien plus présente notamment pour le jeu de Mike Portnoy, fan de Neil Part). Un morceau fondamental du progressif et encore aujourd'hui je me demande où il sont allé cherché tout ça !! Tout simplement bluffant !Même si perso je préfère "Cheyenne Anthem", "Magnum Opus" est définitivement d'un autre niveau.


Bon pour résumer nous avons droit avec cet album a quelque de chose d'incroyable. Leftoverture est a la fois accessible ("Magnum Opus" mis a part) et complexe. Pourtant cet album ne livrera ses secrets qu'aux plus attentifs. Aux personnes assez ouvertes d'esprit pour se replonger dans un son dépassé (les claviers notament ont pris un méchant coup de vieux, plus que Yes) mais qui seront recompensé aux centuples. Un pièce maîtresse ! Le point culminant de la carrière d'un grand groupe malheureusement trop peu représenté. Mais attention les fans de Yes, Genesis, Rush, Journey ou encore ELP risquent d'être désapointés de prime abord, ou alors il faut commencé l'écoute par "Magnum Opus". Bref Leftoverture est gravé a jamais dans l'histoire du rock comme l'un des plus grand albums de tous les temps.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7