1268

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 13/20

LINE UP

-Kyle Symons
(chant)

-Phil Fasciana
(guitare)

-Rob Barret
(guitare)

-Gordon Simms
(basse)

-Dave Culross
(batterie)

TRACKLIST

1)Dead March
2)Preemptive Strike
3)Supremacy Through Annihilation
4)Murder Reigns
5)Captured
6)Merciless
7)Section 8
8)On Grounds Of Battle
9)Tyranic Oppression
10)Ravaged By Conflict
11)Shock And Awe
12)Jack The Ripper (Bonus Track)

DISCOGRAPHIE

Warkult (2004)
Doomsday X (2007)
Invidious Dominion (2010)

(2004) - death metal - Label : Nuclear Blast




Malevolent Creation est un groupe qui n’a jamais réellement déçu. Parti dans une voie résolument violente avec The Will To Kill, Warkult retrouve quelques onces de mélodie, sans pour autant perdre la face en assénant un death puissant, rapide, sans toutefois n’être qu’une ébauche démonstrative. Onzième album donc, onzième attaque sonore qui ravira les fans. Les autres ne verront ici peut-être qu’un album de death de plus.



Depuis quatorze ans Malevolent Creation sert la cause du death metal américain. Ayant su passer avec brio les aléas du milieu ainsi que l’évolution de son line-up, le groupe reste intègre à sa démarche, qui n’est pas de nous proposer une œuvre ultra originale, mais plutôt une bonne dose de violence au service du feu, de la guerre, de la tyrannie et de l’annihilation massive. Un beau programme qui est soutenu une fois de plus dans ce Warkult. Fidèle aux valeurs primales du death, le son et le sens de la composition ont su évoluer avec le temps. Ainsi Warkult rassemble ce qui a toujours fait la gloire du death, à savoir des rythmiques lourdes et des riffs plus-grave-tu-meurs à des composantes actuelles qui rendent ce chapitre musical plus mélodique et technique. Ainsi, très basique mais efficace, "Section 8" plaira aux headbangers avides de grosses guitares imposantes.

"On Grounds Of Battle" est un des titres les plus mélodiques de l’album, commençant par des nappes de guitares qui reviennent sous forme de refrain. Place au mid-tempo pour ce titre qui met en avant la volonté du groupe à aborder son art de manière moins bestiale et peut-être plus détournée.A l’inverse, le titre ouvrant le bal ("Dead March") avec son attitude martiale et ses riffs slayeriens est une bonne entrée en matière, à la manière de Phil Fasciana, compositeur principal du groupe. Dans la veine des précédentes réalisations, "Murder Reigns" reprend des éléments agressifs et directs avec des soli aussi dans la veine de Slayer. Les accélérations caractérisent toujours les compositions du groupe et permettent de dynamiser un peu plus l’ensemble. "Tyrannic Oppression" s’ajoute à ce dernier, avec des riffs rapides, une intro plus orientée black metal, des accroches rythmiques implacables à mettre le feu sur scène, un chant puissant et profond, et le tout avec un feeling purement guerrier.


L’image du canon sur la pochette représente bien la claque prise à chaque riff. Pour finir, guitares en tremolos, riffs plus près d’un thrash/punk, le CD offre une cover de "Hobbs Angel Of Death" plutôt réussie. Un bon album donc, du vrai bon death culte, même si on se demande parfois où tout cela mène, alors que la flamme créative du style n’est pas prête de s’allumer de sitôt. Ne boudons pas notre plaisir et profitons de ce boulet de Warkult… de canon.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4