1233

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 19/20

LINE UP

-Bruce Dickinson
(chant)

-Dave Murray
(guitare)

-Adrian Smith
(guitare)

-Janick Gers
(guitare)

-Steve Harris
(basse)

-Nicko McBrain
(batterie)

TRACKLIST

CD 1 :
1)Intro
2)The Wicker Man
3)Ghost Of The Navigator
4)Brave New World
5)Wrathchild
6)2 Minutes To Midnight
7)Blood Brothers
8)Sign Of The Cross
9)The Mercenary
10)The Trooper

CD 2 :
1)Dream Of Mirrors
2)The Clansman
3)The Evil That Men Do
4)Fear Of The Dark
5)Iron Maiden
6)The Number Of The Beast
7)Hallowed By Thy Name
8)Sanctuary
9)Run To The Hills

DISCOGRAPHIE


Iron Maiden - Rock In Rio
(2002) - heavy metal - Label : EMI



Maiden live ... ça c'est du connu entendu et re-entendu diront certains. Pas nécessairement faux. Mais quand même, il faut savoir changer d'avis et se lancer à corps perdu dans l'aventure car elle en vaut la peine, vraiment. Nous sommes en 2002 et Maiden est de nouveau avec Bruce Dickinson et Adrian Smith et Maiden remonte sur les planches comme à la grande époque.

On commence par une petite intro sytle classique avec des voix bien classieuses puis ... puis "The Wicker Man" du dernier album Brave New World vient rompre cette harmonie. Pour en créer une nouvelle. Le riff d'entrée est tranchant, on se retrouve avec notre bon vieux Maiden, au poil. Bruce et sa bande se défoncent pour faire plaisir au public, et ça marche car celui-ci en redemande et le fait entendre. Car oui, cet album est un vrai live, le public n'est pas là pour faire de la figuration, il reprend en choeur les refrains les plus connus de Maiden ( et dieu sait qu'il sont nombreux ). On enchaîne sur des "Ghost Of The Navigator" et "Brave New World", encore du dernier album. Je ne connaissais pas, j'adore maintenant. Les guitares d'Iron Maiden sont toujours aussi puissantes et fines à la fois, on est ébahi par la démonstration que font les 3 guitaristes, voili.

Puis on retourne sur un bon vieux "Wrathchild", toujours excellent. Et les chansons s'enchaînent comme dans nos plus beaux rêves. On passe par "The Clansman" période Blaze Bailey tout à fait superbe, puis un "Fear Of The Dark" imparable en communion avec le public qui hurle son bonheur et chante avec Bruce. Les incontournables "Iron Maiden" et "Hallowed Be Thy Name" répondent présents avec force et vigueur et on conclut le tout sur un "Run To The Hills" pas piqué des hannetons.

Là vous avez les faits les plus marquants d'un live qui n'en manque pas. Franchement, Bruce Dickinson chante divinement, il se donne à fond. Messieurs Dave Murray, Adrian Smith et Janick Gers nous enchantent avec leurs soli frénétiques et magnifiques, Steve Harris, le fabuleux bassiste est un peu retrait, non pas au niveau de la porfermance scénique, mais plutôt de la présence sonore, on était habitué à une basse plus puissante, je trouve ça dommage pour ma part. Et Nicko McBrain à la batterie fait du bon boulot.


En plus si vous ajoutez à une set-list et des musiciens parfaits un son live formidable (le public est là et bien là, l'ambiance respire la vie d'un concert) vous obtenez un double album à tomber par terre et incontournable. Voilà, c'est dit.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1