1225

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 15/20

LINE UP

-Bruce Dickinson
(chant)

-Dave Murray
(guitare

-Adrian Smith
(guitare)

-Steve Harris
(basse

-Nicko McBrain
(batterie)

TRACKLIST

1)Aces High
2)Minutes To Midnight
3)Losfer Words (big 'orra)
4)Flash Of The Blade
5)The Duellists
6)Back In The Village
7)Powerslave
8)Rime Of The Ancient Mariner

DISCOGRAPHIE


Iron Maiden - Powerslave
(1984) - heavy metal - Label : EMI




Toujours inspirés, nos Maiden Boys enchainent albums et tournées à un rythme d'enfer, on n'a à peine le temps de souffler. Bruce aussi d'ailleurs, car à force de concerts, on sent déja qu'il est moins capable de tenir sa voix dans un registre haut perchée, son chant se fait plus rauque. Il s'est déja cassé la voix quoi comme dirait Bruel et il ne retrouvera plus jamais son niveau d'antan !



Nicko confirme une fois de plus son utilité au sein du groupe, le son de la batterie est mieux mis en valeur ce qui rend les morçeaux plus pêchus que sur Piece of Mind. L'évolution cette fois-ci n'est pas tellement flagrante, Iron Maiden commence à entrer dans une routine de composition. Powerslave reste dans la lignée de Piece Of Mind mais se révèle juste plus méchant. Les différences majeures se situent au niveau de la longueur des morçeaux, Powerslave marque l'arrivée de compos plus longues, avec des parties instrumentales aux harmonies de guitares toujours plus nombreuses ("The Duellists", "Rime of the Ancient Mariner").

Et encore une fois, c'est un condensé de bonheur metallique que nous offre le groupe. Les longs morçeaux ont la part belle : "The Duellists" (du heavy somme toute assez tranquille, un peu dans la lignée de certains titres de Piece Of Mind), le très entrainant "Powerslave" et ses sonorités égyptiennes (avec une des meilleures parties instrumentales jamais écrites !) et le très long "Rime of the Ancient Mariner" qui aurait pu etre vraiment l'un des plus grands morçeaux de metal de tous les temps. Mais en fait il vaut surtout pour ses nombreux passages instrumentaux et un long intermède très doux de 3 minutes avec un narrateur, une ambiance magique s'en dégage, mais à part ça, les couplets et refrains sont répétés très souvent meme si ils sont de qualité. "Rime" aurait donc pu etre un morçeau à la structure plus variée.


Et y'a aussi toute une floppée de titres furieux et compacts: l'excellent instrumental "Losfer Words" qui est une vraie bombe, les tueries rapides "Aces High" et "Back in the Village", et le classique "2 Minutes to Midnight" qui représente l'archétype du morçeau de heavy parfait, riff de tueur et refrain taillé pour les concerts, facile à reprendre en choeur (mais un peu trop joué en concert ce titre hum, tout le monde en est gavé !). Encore un grand moment !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3